Un art-book de rêve pour un superbe hommage à Ana Miralles et une vente le 10 décembre 2022

Ana Miralles est l’une des plus inspirées autrices de BD, des plus talentueuses aussi car son travail à l’aquarelle, son trait si sensuel n’ont pas d’égal. En lui consacrant un artbook, les éditions Maghen rendent un superbe hommage à Ana Miralles dont on peut ainsi non seulement découvrir pour beaucoup le parcours et évidemment des originaux d’une rare finesse. Ana est une passionnée méticuleuse, pointilleuse, un bourreau de travail très inspirée. Sa monographie où on retrouve Djinn évidemment ou le déjà très bon A la Recherche de la licorne est un incontournable dans une belle livrée qui vient rejoindre chez l’éditeur Gibrat et Rochette. Un cadeau de Noël évident pour tous les inconditionnels de la grande dame au demeurant pudique et discrète.

Artbook

François Landon signe les textes et a réalisé les entretiens de cet artbook. La préface est de Juanjo Guarnido qui dit à juste titre que Ana, sa compatriote, est une surdouée de l’aquarelle qui ne s’est jamais laissé aller à la facilité froide du numérique. Jean Dufaux, brillant complice d’Ana, lui rend un hommage sincère pour l’avoir accompagné pendant quinze ans, la remercie de sa grande générosité. Une photo double page d’Ana devant sa planche à dessin, bordée des nuanciers de couleur pour mieux encore maîtriser ses aquarelles ouvre ensuite le livre. François Landon revient sur les circonstances qui lui ont permis de s’inviter dans l’atelier de Miralles, comment il a mené ces rencontres où elle se livre, revient sur sa formation, ses débuts en BD, son succès. Elle y parle de sa famille, de son alter ego, son compagnon Emilio Ruiz. Et montre son univers en cet été 2022. Questions réponses, on s’y plonge, on revient sur la guerre d’Espagne, les siens, ses mentors.

Ana Miralles

Une femme concentrée, simple, au travail comme le dit Landon, raffinée. Pour avoir interviewé à plusieurs reprises Ana Miralles, en présence entre autres deux fois de Jean Dufaux (quel souvenir), on ne peut que la retrouver pleinement dans ces longs paragraphes où elle se dévoile, toujours précise, envoûtante à l’image de Djinn. De Corps à corps à Djinn (13 albums), Ana a su jongler sans voiles mais sans excès, en souplesse et délicatesse, créer sa ligne. Ses dessins, les plus connus, ses esquisses, ses travaux préparatoires scandent merveilleusement avec émotion son univers de rêve qui avec ces 176 pages grand format est une vraie source d’art au plus haut niveau.

Ana Miralles, Artbook, Éditions Daniel Maghen, 39 €

5/5 - (2 votes)