Djinn T11, la belle et éternelle héroïne de Dufaux et Mirallès

Djinn
Belle, mais dangereuse si il le faut, Djinn

Toujours aussi belle Djinn mais elle prend des risques. Jean Dufaux en a fait dans ce tome 11 second du cycle indien, un professeur en amour. Charge à elle d’apprendre à la fille du respectable et rebelle Radjah Sing comment, en étant irrésistible sur tous les points, manipuler les hommes. Djinn a donc quelques ennemis de tout sexe. Quant aux Anglais ils vont se faire joyeusement massacrer dans une Inde qui n’aspire qu’à les chasser. On va tenter de la tuer Djinn mais elle a des pouvoirs imparables. Reste qu’elle sera on le sent la cible de toutes les vengeances.

Ana Mirallès excelle au dessin. Un érotisme de bon ton et un trait qui magnifie les personnages sur un texte de Jean Dufaux, le magicien scénariste, qui raconte des histoires avec passion et talent.

Djinn, Tome 11, Une jeunesse éternelle, Dargaud, 11,99 €