Le Chevalier à la licorne, la quête mystique du chevalier Juan

Juan de la Heredia va regretter son geste chevaleresque. Il sauve la vie du roi de France à la bataille de Crécy et dans son délire guerrier se croit transpercé par une licorne. Prisonnier, désormais devenu Le Chevalier à la licorne il va commencer une quête où folie et mysticisme se mélangent. Un récit étonnant et captivant de Stéphane Piatzszek, dessiné de façon très réaliste avec beaucoup de fougue par Guillermo Escalada, digne représentant de l’école espagnole actuelle.

Le Chevalier à la licorneIl est fait prisonnier à Crécy, Juan, chevalier Hospitalier qui a donné son cheval au roi de France pour qu’il s’échappe. Il s’est battu à mort et a été transpercé par une épée qu’il prend pour la défense d’une licorne. Dès lors, emprisonné et abandonné par celui qu’il a sauvé, Juan fait une fixation sur celle licorne qu’il veut à tout pris retrouver et tuer. Il va errer en Cévennes, devenir ermite, toujours obsédé par sa licorne. Malade un lépreux le soigne. Il décide de revenir à la vie et rejoint Avignon où la peste ravage la ville et où on accuse les Juifs de tous les maux.

C’est finalement la paix des armes et de l’âme que recherche Juan le guerrier. Sa route est longue, difficile mais il trouvera la rédemption et les réponses à ses doutes. Une vraie passion dans ce récit, au sens propre du terme. Juan va au bout de son sacrifice. Un album qui séduit, qui décrit parfaitement les stades parfois obscurs par lesquels les auteurs font passer Juan, le tout sur de très belles images.

Le Chevalier à la licorne, Soleil, 14,95 €

Le Chevalier à la licorne