Le décès de Mordillo

Guillermo Mordillo est décédé. Ce sont les éditons Glénat qui ont annoncé la triste nouvelle et publié le communiqué suivant.

Guillermo Mordillo
Guillermo Mordillo. Photo Smokeonthewater ®

Né à Buenos Aires en 1932, Guillermo Mordillo a débuté sa carrière dans la publicité et l’illustration. À l’âge de vingt ans, il fonde le studio de dessins animés Calas. Il s’installe à Paris en 1963 et publie dans Lui, Paris-Match, Marie-Claire ou Pif Gadget des dessins d’humour. Il rejoint ensuite l’Espagne, tout en rencontrant un grand succès en Angleterre et en Allemagne. La poésie de son trait alliée à la spécificité de son humour absurde où les silences disent tout rendent son art indémodable. Précurseur de l’utilisation de l’aérographe dans le dessin d’humour, il se révèle également un coloriste de grand talent. Son univers qui fait la part belle aux illustrations grouillant de personnages explose dans de grands puzzles restés célèbres. Les images de Mordillo, tendres et généreuses, tantôt aériennes, tantôt fourmillant de mille détails, ont ravi des générations de lecteurs.

Guillermo MordilloDès 1978, célèbre dans le monde entier, Mordillo confie aux éditions Glénat la publication de ses albums en France, deux ans après qu’un numéro de Carton, les cahiers du dessin d’humour lui fut entièrement consacré. C’est le début d’une longue collaboration, consacrée par la parution, en 2001, du Livre d’Or de Mordillo, reprenant une sélection de ses dessins complétée d’un entretien avec Numa Sadoul. Trois de ses best-sellers, Crazy Crazy, Crazy Cow Boy et Le Galion seront prochainement réédités chez Glénat Jeunesse. Guillermo Mordillo demeure à ce jour l’un des plus grands illustrateurs humoristiques de la scène internationale.

Guillermo Mordillo