Pif, un éternel retour en quatre épisodes et en kiosques dès le 16 décembre 2020

Il revient ce mercredi 16 décembre dans tous les kiosques. Pif est de retour mais ce n’est pas la première fois depuis les années 70 et 80 où il s’était imposé, créé en 1969, comme un incontournable journal de BD avec les débuts de Pratt, Rahan et son coutelas d’ivoire, Docteur Justice et bien sûr ses gadgets. Pif, aux origines communisantes (ce dont on se moquait totalement car on ne le savait pas), c’était un monument, très différent de Pilote ou de Spirou. Pif a tenté un premier retour en mensuel entre 2004 et 2008 avec François Cortegianni. Il devient trimestriel entre l’été 2015 et mars 2018, avant de plonger abandonné par ses lecteurs. Question d’époque peut-être et de formule dépassée. En 2018, il avait tenté un troisième retour, que l’on avait annoncée, sous forme d’hebdo grâce à une levée de fonds participative. Et ce sera dont une quatrième tentative, pour ce Pif, un éternel retour que l’on lui souhaite de réussir.

PifFrédéric Lefebvre, ancien député et ministre de Nicolas Sarkozy, en a pris les rênes et racheté les droits au journal communiste L’Humanité. Il va relancer les éditions Vaillant qui avait porté Pif Gadget sur les fonds baptismaux laïques. Objectif, toucher un nouveau lectorat porté par la nostalgie des grands-parents. Pour son retour en kiosque, Pif Le Mag,qui sera donc trimestriel, se veut une revue «durable et connectée». Il sera vendu 5,90 € pour 84 pages (plus quatre détachables avec un jeu de l’oie et un sapin à planter pour le côté écolo). Au programme de nouveaux personnages comme Pifi, qui serait le second fils de Pif et le demi-frère de Pifou. Sacrée famille tandis que Placid et Muzo, célèbres stars du Pif à l’époque deviennent responsables d’un refuge pour animaux. Sans oublier six planches de Rahan inédites depuis 1979 dont le dessinateur André Chéret nous a malheureusement quitté.

Pif Gadget, Le Mag, 5,90 €

Pif