Venenum, un monde empoisonné, une exposition à Lyon dont Toulmé signe l’album

Une idée qu’il fallait avoir, celle de faire une BD sur une exposition et non des moindres, Venenum, un monde empoisonné, au musée des Confluences à Lyon. L’auteur, c’est quelqu’un pour qui on a une vraie sympathie et qui a su traiter dans deux albums des sujets difficiles avec un grand talent, une émotion pudique, une belle humanité. Fabien Toulmé, c’est lui, a signé Les Deux vies de Baudoin (Delcourt), deux frères en danger, et Ce n’est pas toi que j’attendais (Delcourt), l’amour plus fort que tout. Son album pour l’exposition de Lyon a pour titre Venenum, la grande histoire du poison.

VenenumUn constat : les expositions publient souvent de très beau catalogues. Un souvenir finalement qu’on feuillette, dont on lit peu les textes et dont on admire les photos. Direction les rayons de la bibliothèque. Une BD c’est encore autre chose et pour une expo tout neuf comme idée de réalisation. On touche tous les visiteurs qui ensuite pourront, comme dans une BD d’aventure ou autre genre, se plonger dans une histoire, rêver, découvrir autrement ce qu’ils ont vu ou pas. Coédité avec Lyon BD Festival qui se déroule tout le mois de juin dans la ville avec le pic des 10 et 11 juin, cet album a été conçu à partir des sources et des contributions scientifiques constituées pour l’exposition.

Un bref résumé de l’album: tout commence autour d’un petit déjeuner familial dont le père est le principal acteur. Qui est Circé ? Et comment Ulysse faillit être transformé en cochon ? Qu’est-ce qu’un « rond de sorcière » ? Quelle est la différence entre venimeux et vénéneux ? C’est à toutes ces questions, que le lecteur aura réponse par l’image et l’humour. Sous le dessin de Fabien Toulmé, cette BD est un précis des poisons et de leurs histoires, drôle et original à l’usage de tous. A consommer sans modération.

VenenumVoici l’éditorial du programme de l’exposition signé par Hélène Lafont-Couturier directrice du musée des Confluences et qui résume parfaitement objectifs et raison d’être de l’exposition ouverte depuis avril dernier :

« L’exposition Venenum, un monde empoisonné ouvre la saison 2017 des expositions temporaires au musée des Confluences à Lyon, en parfaite résonance avec le projet scientifique et culturel du musée tant par le thème choisi – l’homme et son environnement – qu’à travers la manière dont il est traité : l’interdisciplinarité. L’anthropologie, la pharmacologie, le droit et l’histoire judiciaire, la biologie notamment sont ici convoqués afin que soient comprises et expliquées toutes les dimensions de cette thématique inédite. Un comité scientifique composé pour l’exposition et réunissant des experts de ces différentes disciplines a ainsi suivi le projet de cette exposition. Armes de mort, philtres d’amour ou remèdes, le poison est autant objet de fascination que de répulsion et c’est je crois, une gageure que nous avons relevée d’en exposer si concrètement l’histoire tout en suscitant curiosité et émerveillement ! »

Exposition Venenum, un monde empoisonné, du 15 avril 2017 au 7 janvier 2017
Musée des Confluences, 86 quai Perrache, Lyon

L’album disponible en avant-première au Musée des Confluences à partir du 25 mai et au Lyon BD Festival les 10 et 11 juin 2017, en présence de l’auteur. Sortie nationale prévue le 22 juin prochain.

Venenum, La grande histoire du poison, 15,95 €