Ce n’est pas toi que j’attendais, la force de l’amour

Cela n’arrive pas qu’aux autres. Même si la médecine « préventive » essaye de limiter les cas grâce à ses progrès, avoir un enfant trisomique arrive. Fabien Toulmé livre dans Ce n’est pas toi que j’attendais sa propre expérience, la naissance de sa seconde fille Julia, son refus, son acceptation et tout l’amour qu’il lui porte. Dire que l’on est ému est évident, touché aussi par la force invincible de l’amour qu’un père et sa petite fille se portent envers et contre tout.

Ce n’est pas toi que j’attendaisPatricia et Fabien son mari habite au Brésil. Ils ont une fille, Louise. Patricia est enceinte quand ils rentrent en France. Patricia passent tous les tests pour détecter une éventuelle anomalie génétique du bébé. Tout semble parfait jusqu’au jour de la naissance où le papa se dit que peut-être il y a comme un problème. Ce qui va s’avérer vrai. Julia est trisomique. Le ciel tombe sur la tête des parents. Fabien rejette dans un premier temps le handicap de sa fille mais avec beaucoup d’intelligence, de raison, de passion et de tendresse il accepte. Julia a aussi une malformation cardiaque qu’il faut opérer. Le combat sur eux-mêmes, les parents le vivent au quotidien comme les dérapages autour d’eux. Mongolien est un mot barbare. Il leur faudra aussi expliquer à leur fille ainée la situation, à la famille. Mais Julia leur apporte elle aussi son amour.

Cette histoire qui ne veut pas faire pleurer dans les chaumières est vraie. Fabien Toulmé et sa femme l’ont vécu. Il a rajouté quelques détails extérieurs à son récit. La route a été longue pour Fabien et Julia mais c’est celle du bonheur, une belle histoire en teintes douces.

Ce n’est pas toi que j’attendais, Delcourt, 18,95 €

Ce n’est pas toi que j’attendais