Julia Von Kleist, une famille à l’heure allemande

La montée du nazisme, les années trente, l’illusion des grandes familles allemandes de pouvoir se servir d’Hitler, des camarades de front qui se retrouvent et une femme, Julia Von Kleist qui va découvrir que l’on peut être autre chose qu’une potiche, c’est le début d’une série rééditée du catalogue EP très bien cadrée, qui apprend ou réapprend beaucoup de choses sur le danger des extrêmes sur fond de grande Histoire. Une solide documentation pour ce scénario signé par Jean-Blaise Djian et avec au dessin Bruno Marivain pour une ligne claire réaliste, aux couleurs Marine Tumelaire. Un premier tome qui met en place le cadre de l’action dans une Allemagne désormais nazie avec ses pour et ses contre au sein même d’une famille. On retrouve avec plaisir les Von Kleist en regrettant que la cahier historique de la version originale ait été supprimé.

Julia Von KleistLes Von Kleist sont riches. Ulrich le père a été pilote de chasse en 14. Julia sa femme est l’héritière d’un grand industriel. Ils ont deux enfants, Siegfried proche de son père, un caractère marqué, sportif, et Baldur, un poète. En Suède Herman Goering as de la chasse allemande est devenu pilote civil et rencontre  Karin qu’il épousera bientôt. Un an plus tard Goering est blessé pendant un putsch mené par un certain Adolf Hitler. Julia à la mort de son père hérite de son père mais avec son mari qui a une maîtresse la tension monte. Ulrich ne joue pas la carte du nazisme et refuse à Goering une place chez lui. Julia décide de vivre sa vie et rencontre Gustav avec lequel elle entame une liaison. Siegfried s’inscrit aux Jeunesses Hitlériennes.

Une parfaite progression narrative où s’enchaîne avec beaucoup de logique la vie de la famille Von Kleist et celle de l’Allemagne qui bascule. Julia sera le fil rouge de la série qui a été rééditée et proposera ses trois volumes. Passée un peu inaperçu à l’époque Julia Von Kleist devrait trouver dans le cadre des éditions Paquet qui ont repris EP une plus large diffusion qui serait tout à fait méritée. Un dessin aussi qui assure pour cette famille à l’heure allemande.

Julia Von Kleist, T1 Allemagne 1932, EP,14 €

Allemagne 1932