Fils de sorcières, un buveur de magie assoiffé

Un titre qui a de belles qualités et pour tout public même si on le conseille vivement aux plus jeunes. Pierre Bottero a écrit le roman Fils de sorcières adapté par Maxe L’Hermenier (Isaline) et Stedho en BD. Une joyeuse découverte bien qu’un peu tardive. Pour une fois, un jeune garçon n’a pas hérité des dons de la famille à la Harry Potter. Seules les femmes dont sa petite sœur peuvent devenir des sorcières accomplies. Et la famille est grande, de la mamie à la maman en passant pas une tripotée de tantes dont quelques excentriques. Sauf que quand tout ce petit monde va être en danger, il faudra un sauveur, masculin, car sans les pouvoirs que veut voler aux sorcières un malandrin à long nez.

Fils de sorcièresQuand elle fait des cauchemars, la petite Lisa déclenche des orages. Son frère sait que c’est normal chez une sorcière en herbe. Jean, lui, ne peut être sorcier. Le don se transmet par les femmes. Il y a aussi le problème de leur père, un inconnu au bataillon qu’il aimerait bien connaître. Jean a des tantes, Alcyone, Electra, Maia, Céléano et Astérope. Plus Méropée qui ne donne pas de nouvelles. Les sœurs sorcières se rassemblent pour comprendre où elle a pu passer. Il y aurait un buveur de magie sur leurs traces. Il est laid et méchant. Et quand il attrape une sorcière il lui vole ses pouvoirs et la transforme en poupée de chiffons vouée à tomber en poussière. Ce ne va pas être la dernière de la famille. La guerre est ouverte.

Des rebondissements, un papa sympa qui se dévoile, un gamin malicieux, de l’humour et un vrai joli dessin, les sorcières ont des soucis. La petite Lisa est adorable, coquine et astucieuse, un peu gentiment tricheuse. A Jean de mener l’enquête pour tenter de sauver les femmes de la famille. De belles ambiances, du suspense et des personnages forts, très humains. On a envie de raconter l’histoire à un enfant en tournant les pages de cet album que l’on va mettre de côté pour plus tard. Et de lire le roman de Pierre Bottero auteur des Mondes d’Ewilan, malheureusement décédé en 2009.

Fils de Sorcières, Jungle, 14,95 €

Fils de sorcières