Coïtus interruptus, à quoi pense le couple selon Philippe Reyt

On l’avait laissé avec Cinq à table (PHR Éditions) qui racontait la vie trépidante d’une jeune famille, père, mère et trois catastrophes ambulantes, leurs enfants. Avec Coïtus interruptus, Philippe Reyt, ou Filipré son nom d’auteur, passe cette fois au quotidien intime du couple, à sa vie sexuelle, souvent perturbée mais sous influence masculine. Des scènes gags bien trouvées, sans vulgarité et drôles.

Coïtus Interruptus Ils ont bien trois enfants parfois envahissants ce qui n’aide pas quand des parents veulent retrouver un peu d’intimité. Bien vérifier qui est sous la couette. Côté épouse, pas évident qu’il y ait concordance  des temps et des actes. Un peu de tendresse dans un monde de brutes, ça ne fait de mal à personne. Encore qu’il faille se méfier de l’eau féminine qui dort. Cela dit, un mec reste un mec, obsessions garanties, disponibilité permanente. Toutes les occasions  de rapprochement physique avec l’autre sexe sont bonnes. Déguisements, sex-toys, on en passe et des meilleures.

On pouvait redouter le pire à ce Coïtus interruptus. Erreur car l’auteur a l’humour qu’il faut quand il faut. Sexologie appliquée, compte-rendu live. De là à laisser traîner son bouquin sur la table du salon faut voir. On sourit, on rit même sans s’avouer que ce que raconte Filipré n’est pas sans évoquer du déjà vécu par beaucoup. Très rigolo.

Coïtus interruptus, À quoi pense le couple, Rebelle Éditions, 16 €

À quoi pense le couple