Holy Wood, le destin inachevé de Marilyn

Holy WoodUn travail rare, pertinent et pas toujours simple à décrypter. Et pourtant Holy Wood de Tommy Redolfi revisite à sa façon un parcours, celui en teintes obscures de Marilyn Monroe. Usine à mirages pour petite provinciale qui rêve de gloire et d’amour, le bois sacré ou Holy Wood est celui des sorciers qui vont envoûter et pousser vers le précipice Norma Jeane Baker. Il ne faut pas hésiter à suivre la jeune femme sur ces sentiers où les roses cachent des ronces maléfiques.

Holy Wood
Redolfi ®

Elle veut être star Norma Jeane.  A Holy Wood où elle arrive il y a des rites, un photographe qui travaille pour des magnats tout puissants seuls capable de décider qui sera sur le grand écran. Le photographe va tricher. Mais Norma Jeane est aussi bègue. Pas d’avenir mais en haut lieu on décide que sa bouche est parfaite. Quand le succès arrive Norma Jeane va passer entre les mains de magiciens du bistouri. Bienvenue à Marilyn qui veut amour, gloire et enfant. Elle aura la gloire mais à un prix sans retour. L’amour sera celui de vedettes, du base ball au roman. Jusqu’à un président.

Une analyse très psychanalytique sur fond de portrait où se mêle fiction, réalité des faits et fantasmes. Il y a bien sûr ce sentiment d’inachevé, d’erreur sur la personne, sur une Marilyn qui n’a pas pu résister malgré talent réel et beauté aux pièges des studios. Qui était réellement Marilyn, pauvre petite fille mangée par les grands méchants loups ? Tommy Redolfi a une très belle palette de sentiments et une puissante présence graphique.

Holy Wood, La Boîte à bulles, 32 €