The Four Roses, rock for ever avec Baru et Jano

D’abord le titre, certes un nom de groupe mais aussi celui d’une boisson célèbre, un clin d’œil. Ensuite l’histoire écrite par Baru et Jano au dessin (il revient après dix ans d’absence), celle d’un musicien qui va se découvrir des attaches US et partir à la découverte de ses racines avec son frère. Un road-trip formidable, sensuel et émouvant, vraiment musical aussi puisque l’album est livré avec un vinyle, bande son de l’album

The Four RosesJérémie est un musicien qui joue de tous les instruments à la fois. Un Canadien lui propose une tournée avec des étapes en Louisiane. Jérémie refuse mais la découverte d’un vieux 45 tours dans les affaires de sa mère, un titre d’un certain Johnny Jano, va lui permettre de remonter à sa grand-mère, un sacré numéro qui a immigré en Louisiane. Jérémie et son frère accepte la tournée pour tenter d’en savoir plus. Et ils ne vont pas être déçus du voyage quand ils retrouvent leur tante qui avec ses frères avaient monté un band, The Four Roses.

Un bain de jouvence, une balade dans les années cinquante quand les troupes US étaient encore basées en France, vers la Louisiane et ses Acadiens fervents défenseurs de la culture française. Baru a ouvert le bal de l’album par des planches qu’il dessine, lui le rocker au grand cour. Jano avec son style animalier prend le relais de cette belle aventure tendre et suave qu’il fait bon lire et écouter. On prend un beau coup de blues dans les oreilles.

The Four Roses, Futuropolis, 20 €

The Four Roses