Les Étoiles de l’Histoire Marilyn Monroe, une légende

Marilyn Monroe inscrit son nom dans la série de Dupuis Les Étoiles de l’Histoire après Charlie Chaplin. Norma Jean a sûrement été la seule vraie grande star d’Hollywood. A classer avant même la Divine Greta Garbo. Qui ne la connait pas, plus ou moins ? Qui n’a jamais vu au moins une photo, si ce n’est un des ses films, depuis plusieurs générations ? Bernard Swysen (qui a réalisé avec Ptiluc Hitler) et Christian Paty (L’Odyssée de Pénélope) lui ont offert une biographie dessinée, peu de temps après la sortie du roman graphique de Luz, Hollywood Menteur, dans lequel elle tient le premier rôle. Luz a en effet reconstitué de belle manière le tournage de son dernier film achevé, The Misfits. Mylène Demongeot signe la préface et rappelle que Marilyn voulait avant tout être une grande actrice,un professionnelle qui va travailler, apprendre mais à qui Hollywood la tueuse donnera une étiquette de symbole sexuel et d’adorable idiote. Elle en mourra, délaissée aussi par tous les hommes de sa vie sauf Dimaggio, avide d’un bonheur qu’elle ne trouvera jamais.

Les Étoiles de l'Histoire Pour commencer dans la vie on ne peut pas dire que Norma Jean ait eu une famille soudée et souriante. Sa mère qui travaille à Hollywood abandonne ses deux premiers enfants à son mari, s’en fait faire un autre, elle, par un second mari qu’elle abandonne. Norma Jean vit en famille d’accueil la plus part du temps, sa mère la délaisse. On lui tue son chien, sa mère la récupère mais une malédiction semble planer sur eux, la folie. Sa mère est internée et Norma Jean va à l’orphelinat. Lors d’une sortie chez sa tante, son oncle veut abuser d’elle. Devenue adolescente, elle comprend que son physique parle pour elle. Précoce, très jolie, Norma se demande qui elle est vraiment. A 16 ans elle se marie avec Jim Dougherty. On est en 1941 et la guerre gronde. Norma travaille en usine en salopette ce qui attire un photographe qui fait un reportage sur les femmes américaines en plein effort de guerre.

Marilyn Monroe

On découvre que dès le départ l’appareil photo, puis la caméra, est amoureux d’elle. La suite, c’est à découvrir dans cet album au trait clair, légèrement caricatural de Christian Paty. Marilyn prend son vol mais n’évite pas les orages, devient Monroe, starlette en devenir. On comprend mieux toute la volonté que Marilyn a mis dans se recherche frénétique du succès. Les auteurs passent au tamis ses années de galère puis le début d’une carrière qui ne va cesser de grimper non sans heurts. Miller, Zanuck, Fritz Lang, Hawks, Preminger, Wilder, Montand, les Kennedy, Sinatra, et sûrement Joe Dimaggio, dont elle divorcera mais qui restera son plus fidèle ami, les hommes font partie de sa légende. Sa mort aussi à 36 ans d’une overdose médicamenteuse bien que d’autres hypothèses dont le meutre aient été évoquées. Un mythe, un mystère, une petite fille triste et sensible démolie par Hollywood, par elle même ? Une légende pour l’éternité et qui le restera avec quelques films d’anthologie qui n’auraient rien été sans elle.

Les Étoiles de l’Histoire, Tome 2, Marilyn Monroe, Dupuis, 19,95 €