Prix Goscinnny à De Bonneval et Vehlmann récompensés pour le Dernier Atlas

Les prix se suivent en cette fin d’année, histoire de préparer la prochaine avec le Festival d’Angoulême 2020 où ils seront remis. Après l’ACBD, c’est au tour du Prix René Goscinny d’être attribué et on peut vraiment dire que le choix a été parfait puisque ce sont Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann (aussi récompensé à Quai des Bulles), co-scénaristes du Dernier Atlas (Dupuis) qui ont été récompensés. Le Prix leur sera officiellement remis le 1er février 2020 à 19h, lors de la Cérémonie de remise des Fauves au Théâtre d’Angoulême.

Prix René Goscinnny 2020 Conformément aux engagements de l’Institut René Goscinny, les lauréats se verront consacrer une exposition lors de l’édition 2021 du Festival. A noter que cette année c’est Pierre Christin qui est le héros de cette exposition. Pierre Christin a reçu en 2019 le Prix René Goscinny – Prix du Scénario pour l’ensemble de son œuvre et pour le scénario de son dernier album en date, Est-Ouest, avec au dessin Philippe Aymond (Aire Libre, Dupuis). Le scénariste a mis en scène cette exposition exceptionnelle intitulée Dans la tête de Pierre Christin sur laquelle nous reviendrons très vite dans une interview accordée à Ligne Claire par Pierre Christin.

Le Dernier Atlas Voici ce qu’a précisé le jury du Prix Goscinny qui a attribué son prix à de Bonneval et Vehlmann : « À l’évidence, Le Dernier Atlas cherche à faire bouger les lignes de la bande dessinée de genre. Prévue sur trois épais volumes de plus de 200 pages chacun, conçue par une équipe de quatre auteurs : Fabien Vehlmann, Gwen de Bonneval, Hervé Tanquerelle, Fred Blanchard, cette odyssée uchronique refuse les standards pour mieux déployer son intrigue aux multiples ramifications. Le contexte politique de la Guerre d’Algérie et l’ampleur de son dispositif confirment cette ambition. Pour toutes ces raisons, le Prix Goscinny a souhaité récompenser cette création qui conjugue l’académisme, l’ancrage dans une tradition, avec de nouveaux formats et de nouvelles écritures. »

Le Prix René Goscinny a pour vocation de mettre en lumière le travail d’un scénariste de bande dessinée. Tout au long de sa carrière, René Goscinny a défendu les droits des scénaristes, amorçant une structuration de leur statut actuel. Organisé par l’Institut René Goscinny en collaboration avec le Festival d’Angoulême, ce Prix s’inscrit dans la lignée de son combat, mené pour une meilleure reconnaissance de ces créateurs d’univers et inventeurs d’histoires.