Piège sur Zarkass, une balade mouvementée signée Yann et Cassegrain adaptée de Stefan Wul

En adaptant les romans de Stefan Wul les éditions Ankama et Comix Buro basé à Montpellier ont fait œuvre intelligente et offrent à cet auteur talentueux de science-fiction un peu oublié un nouveau public. Avec Piège sur Zarkass c’est une autre facette de Wul (lire le dossier sur les deux premières sorties en fin d’article) que Yann a scénarisé sur un dessin toujours aussi enthousiasmant et sensuel de Cassegrain (Tao Bang, Légendes de Troy).

Piège sur ZarkassLes Terriens sont allés chercher leur avenir sur d’autres lointaines planètes. Zarkass est un comptoir de la Terre mais de bizarres engins en forme de triangle survolent la planète et l’un d’eux s’est écrasé dans la jungle. Deux femmes, Louis et Marcel (depuis des lustres les femmes sont au pouvoir et ont adopté des prénoms masculins), sont envoyées retrouver l’épave sous le faux prétexte d’étudier faune et flore. Marcel, sortie de prison, n’a pas eu le choix pour accepter la mission d’accompagner Louis, officier scientifique. Le duo est escorté par les indigènes du coin et leurs bizarres montures. L’expédition va en voir de toutes les couleurs.

Un univers très riche

Yann s’est fait un malin plaisir d’écrire de très savoureux dialogues sur une histoire bine construite qui éclate, foisonne d’ambiances, de lieux et de décors envoûtants. On est aux aguets dans ce premier tome. On sent bien qu’il va y avoir des entourloupes en série et que les deux femmes seront bien obligées de faire cause commune. Wul a inventé des animaux au pouvoirs mystérieux. Cassegrain est parfait pour ce genre à la fois réaliste, violent et poétique. L’album se termine sur une excellente présentation de Stefan Wul et des albums de la série.

Piège sur Zarkass, Tome 1, Une chenille pour deux, Ankama, 13,90 €


Voici le dossier paru en octobre dernier sur midiblogs.ligneclaire pour le passage d’Olivier Vatine, à l’origine du projet Wul, à la librairie Azimuts de Montpellier

Niourk
Vatine a signé cette adaptation

En dédicace chez Azimuts à Montpellier, Olivier Vatine a adapté l’un des maîtres de la SF contemporaine. Même si aujourd’hui Stefan Wul est moins connu qu’un Lovecraft il n’en reste pas moins une référence. Olivier Vatine est un inconditionnel de Wul. Et en choisissant le roman Niourk c’est une sorte de retour à des émotions de jeunesse, celles qu’il a ressenties en lisant le roman adolescent.

On se retrouve donc dans un univers digne de Rahan ou de La Guerre du feu. Un sorcier qui tient sous sa coupe une tribu, un jeune garçon noir souffre-douleur de tous. Mais à quelle époque ? Toute le ressort de l’histoire est là. En fait l’action se passe dans un futur lointain, vers 2500. Une guerre a ravagé la Terre et le sorcier sait lui qu’il y a encore des ressources cachées dans les ruines des grandes villes. Les hommes sont revenus à l’âge des cavernes. Et de bizarres créatures rodent.

Vatine a adapté lui-même le roman, écrit son scénario et dessiné Niourk. Comix Buro, société de Vatine à Montpellier, s’est associé à l’éditeur Ankama pour finaliser le projet de reprises en particulier des droits des romans. Car c’est une vraie aventure dans laquelle se sont lancés le duo.

Seconde adaptation, celle de Oms par Jean-David Morvan et Mike Hawthorne. Drôle de créature l’Om surtout quand il accède par hasard au savoir, lui qui n’est que l’animal de compagnie des Draags. Dernier titre adapté de Wul, Piège sur Zarkass (lire ci-dessus) par Yann et Didier Cassegrain. Une exploratrice arrive sur la planète Zarkass pour en étudier la faune et la flore. Mais sa mission est tout autre. Avec l’aide de sa coéquipière l’aventure ne sera pas exactement ce qui était prévu.

Un beau projet de Vatine qui permet de redécouvrir un maître de la SF et en prime de donner vie à des séries étonnantes d’action et de réflexions.

Niourk, Tome 1, L’enfant noir, Ankama, 13,90 €