Les Univers de Wul s’exposent à Montpellier du 7 au 23 juin avec Comix Buro, Attakus et Ankama

Ce sera l’un des moments forts de la Comédie du Livre 2013. L’exposition consacrée aux univers  de Stefan Wul par Comix Buro et Attakus ouvre ses portes vendredi 7 juin salle Bagouet à Montpellier. Elle restera ouverte jusqu’au 23 juin.

Adapter les romans de Stefan Wul, un maître français de la science-fiction, n’était pas un défi facile. Retour sur le projet avec ceux qui l’ont porté à bout de bras et d’idées, Olivier Vatine et Olivier Sztejnfater, désormais montpelliérains, membres fondateurs et complices d’Attakus et Comix Buro, avec l’aide volontaire des éditions Ankama.

Olivier Sztejnfater et Olivier Vatine
Les deux Olivier devant la fusée qui emmènera les visiteurs de l’exposition à la découverte des univers de Wul. JLT ®

« Une passion avant tout pour cet auteur. Wul a écrit douze romans au total. Onze dans les années cinquante chez Fleuve Noir, le dernier plus tard chez Denoël » précise Olivier Vatine. Un détail qui aura son importance quand il faudra se pencher sur les droits d’adaptation. « Wul était un auteur atypique à l’époque. Il ne mélangeait pas SF et espionnage par exemple comme les autres écrivains. » Le premier roman que Vatine a voulu adapter et qu’il a lui même dessiné c’est Niourk dont le premier tome est sorti, le second bientôt, en novembre sûrement : « Niourk, l’enfant noir, survit dans un monde dévasté par l’apocalypse, une catastrophe écologique. Wul était en avance sur le sujet. Niourk, banni de sa tribu, va rencontre d’autres survivants dont trois cosmonautes, l’humanité ayant déjà émigré vers d’autres planètes. Cela dit j’ai toujours été un inconditionnel de Wul » ajoute Vatine en souriant.

Une envie, il faut arriver à en faire un projet et c’est ce que raconte Olivier Sztejnfater. « Nous avons rencontré le fils de Stefan Wul. Il nous a pris un peu pour des fous. Roland Topor avait réalisé Planète sauvage, un film d’animation à partir de Wul donc on savait que c’était compliqué. On a aussi traité avec Denoël qui avait récupéré les droits. Pas simple non plus mais résolu. Et puis il fallait trouver un éditeur qui croit en l’aventure ». Ankama est dont entré en scène, un éditeur pas du tout spécialisé dans ce format plus habitué aux jeux vidéo, aux mangas. Une confiance mutuelle s’est établie, le courant est passé. Ankama a un patron fou de BD qui a cru dans ce projet ambitieux mené par Comix Buro.

A chacun son roman

Chaque roman de Wul sera donc adapté et confié à un auteur avec des traitements différents. Au générique du beau monde, Yann, Varanda, Cassegrain, Morvan, Mike Hawthorne. Robin, Bianco, Valérie Mangin, Smolderen, Laurent Bourlaud. Deux ans pour monter l’affaire, un an pour se régler, des scénaristes qui avaient envie de s’impliquer, deux à trois albums en moyenne par roman, Stephan Wul allait pouvoir renaître de ses cendres célestes.

Trois titres ont paru chez Ankama. Niourk bien sûr, Piège sur Zarkass plus comédie et aventure, Oms en série. Les suites sont sur le feu. Retour à 0, un délire assez naïf, sera un one-shot avec Smolderen et Bourlaud aux manettes. La Mort vivante avec Vatine et Varanda reviendra à une SF panaché d’horreur gothique. La Peur géante, Lapierre et Mathieu Resnais s’y attèleront. Rayons pour Sidar sera sous la signature de Mangin et Civiello. Au total près de 25 albums sont prévus au catalogue. Tous sont livrés clés en main à Ankama par Comix Buro.

Les univers s’exposent de Montpellier à Palavas

Les Univers de Stefan Wul valaient bien une exposition. Une première avait connu un vrai succès à Saint-Malo pour Quai des Bulles. Montpellier a bénéficié de cette expérience appuyée par la Comédie du Livre. Comix Buro et Attakus sont depuis deux ans implantés à Montpellier. Plus simple donc pour monter des décors sur mesure, préparer toute la scénographie nécessaire et envisager aussi l’avenir de cette exposition qui sera aux Utiopales à Nantes et retournera en Bretagne en octobre prochain.L’exposition est installée salle Bagouet. L’inauguration aura lieu en présence des auteurs vendredi soir.

A Palavas, dans le cadre du 9e festival BD, les travaux de Cassegrain seront accrochés. Toujours Wul avec les planches de Piège sur Zarkass. Et c’est une statue Attakus, spécialement sculptée pour l’occasion (et que vous présente ligneclaire.info) qui viendra récompenser le prix remis dans le cadre de cette fête de la BD.

Avec fougue et passion, Comix Buro et Attakus, c’est une habitude depuis maintenant des années, ont décollé vers les étoiles pour faire redécouvrir un grand nom de la SF. Ils ont osé. Tant mieux le résultat est la hauteur des ambitions. D’autres projets sont dans l’air dont un avec Lewis Trondheim. Créer aussi une structure indépendante basée sur la cross-média, jouer un rôle d’éditeur. A suivre.

® Jean-Laurent TRUC

Dédicace d'Olivier Vatine
Une splendide dédicace d’Olivier Vatine pour Ligne Claire