De Rien, c’est avec plaisir

Manier l’absurde n’est pas sans danger. C’est un jeu aléatoire qui demande talent et finesse d’esprit, savoir dérouler un fil tenu, celui qui va mine de rien apporter sa logique à ce qui ne l’est pas, l’absurde, le ridicule, l’humour décalé. Tout le monde a compris ? Non ? Alors on fait simple. Geofffroy Monde signe De Rien, des histoires courtes qui partent en vrille avec des héros improbables dont Dieu, le diable, le génie de la lampe et des gens normaux, aussi. Enfin presque car à chaque fois le dérapage est incontrôlé et drôlissime.

De RienDécor minimaliste, ligne claire et petits fours, la fête commence et l’ange se goinfre. Un gai luron Gabriel Il attend l’âme en partance pour le paradis. Qu’il dit le naze. Et le cow-boy qui butte tout le monde pour éliminer les témoins , il flingue même son double dans le miroir. On n’est jamais trop prudent. Le génie de la lampe il va prendre mal. Il ne les comprend plus ces humains. Le portrait robot ne doit pas traumatiser la victime. Le résultat est à la hauteur des espérances. On en passe, du psy à la barbe de Dieu ou au jeune marié indécis.

Geoffroy Monde n’arrête pas le délire et on y croit à ses comptines surréalistes à la Ubu. Jackie Chan sur un tournage est un grand moment de bonheur. La force de Monde est d’avoir tenu le rythme et d’avoir eu l’idée d’entrecouper ses délires en plusieurs pages de dessins solos excellents. Un grand moment de bonheur. On peut aussi le retrouver sur le site du Professeur Cyclope.

De Rien, Delcourt, 17,95 €

De Rien
G. Monde ®