Lucifer Sam, les enfants du diable

Il avait rien demandé Syd. Jeune, beau, une mère célèbre et voila qu’on lui annonce qu’il est le fils du diable. Lucifer Sam est le nouveau thriller diabolique et fantastique de deux auteurs italiens chez Glénat, Michelangelo La Neve et Marco Nizzoli.

Lucifer SamSa mère, romancière à succès, offre à Syd un voyage à Paris. Dans l’avion, Syd rencontre une top-model qui le séduit à son arrivée. Syd habite chez une amie de sa mère quand il est kidnappé par des types en robe de bure et encagoulés. Direction une cave où il doit, si il ne veut pas mourir, manger des chats tout crus. On lui tatoue un curieux dessin sur le crâne, signe distinctif des enfants de Satan. Car tout est faux pour Syd, ses origines, sa mère. Libéré, seul un détective privé qui a déjà eu à voir des cas similaires le croit.

Complètement traumatisé le Syd qui, dans sa cave, a bouffé du matou et avalé leur sang. Comme il a mauvais caractère et en a bavé il va tout faire pour comprendre. Le lecteur aussi qui va attendre la suite de cette version adulte de Rosemary’baby. Le diable n’a qu’à bien se tenir car son fiston va lui demander des comptes. Un dessin et un travail dans la ligne italienne, réaliste, efficace. Un scénario un peu alambiqué. On attendra les réponses. A noter que les deux auteurs avaient signé La Nuit des Magiciens.

Lucifer Sam, Tome 1, Les portes de l’enfer, Glénat, 13,90 €

Les portes de l'enfer