Le Livre des Merveilles, Marco Polo le retour

Un ouvrage comme il n’en sort pas souvent, plein de charme, de délicatesse, de fantaisie et d’émotion. Le Livre des Merveilles de Étienne Le Roux et Vincent Froissard a tous les attraits d’un grand titre. On y retrouve un vieillard, Marco Polo celui qui l’a écrit ou dicté en son temps, mythique marchand aventurier à la cour du Grand Khan Koubilaï, et son jeune élève vagabond, rencontré au hasard des chemins. Librement adapté des mémoires de Marco Polo, ce Livre des Merveilles va receler bien des surprises, des visions parfois étonnantes, sublimées.

Le Livre des Merveilles

1215 non loin de Venise, un homme déjà âge vêtu de brocard s’éloigne vers le port de Rimini. Son serviteur l’abandonne avec sa poussette. Dans un bois l’homme nourrit un jeune garçon affamé et lui offre une délicieuse friandise, du assucar qui vient d’une ville lointaine. L’enfant s’endort mais retrouve plus tard le vieillard qui le prend comme compagnon de voyage. Il se présente enfin comme conseiller du Grand Khan. Son nom, Marco Polo qui retourne en Chine et n’en a pas rapporté les pâtes. Marco était parti avec son père qu’il avait retrouvé à Venise et son oncle pour tenter d’ouvrir des voies commerciales entre Venise et la Chine. Mais avec eux ils auraient dû emmener une réponse du pape pour le Khan. Elle ne viendra que plus tard avec deux moines.

Le Livre des Merveilles

Marco est un vieux renard, diplomate aguerri formé à l’école chinoise, conteur émérite, marchand rusé qui finalement ne sait plus si ce qu’il raconte, il l’a vécu. Des paysages grandioses au royaume du dragon et un Marco qui veut honorer une promesse à une princesse aimée, on est porté par la beauté des images, le petit sourire en coin d’un Marco finaud. Et par ce grand Khan qui saura en faire sans qu’il s’en doute un disciple formé à son école, puis son ambassadeur. Finalement le plus important est le rêve, la narration et le dessin qui ne font qu’un, ensemble superbe de tons envoûtants, de sujets délicats aux regards de feu, aux enluminures dignes des meilleurs copistes d’Orient et d’Asie. Sans oublier le clin d’œil savoureux des auteurs en chute de ce voyage digne des mille et une nuits.

Le Livre des Merveilles, Métamorphose Soleil, 18,95 €