La Trajectoire des vagabonds, balade sans retour

La Trajectoire des vagabondsUn road-movie en Aveyron-Lozère, Serge Annequin a écrit et mis en images le voyage sans retour d’un tueur d’auto-stoppeurs trucidés au bord du Causse. Dans La Trajectoire des vagabonds, Benjamin embarque une jeune finlandaise, Syd. Le couple est désormais uni pour une balade improbable ponctuée par des cadavres à chaque étape. Un polar subtil, ambigu et au suspense bien ficelé.

La Trajectoire des vagabonds
S. Annequin ©

Un type qui dessine ses futures victimes et Benjamin sur la route du midi. C’est un taciturne Benjamin et ça va bien avec Syd qu’il prend en stop. La radio et la presse locale racontent en détail les meurtres qui ensanglantent la région. Syd a des doutes sur son chauffeur en particulier quand ils dorment à la belle étoile.  Syd voit un fantôme, Tomi. Les Stones ponctuent les kilomètres entre Alès et Mende. Le tueur signe 11, comme le numéro du département de l’Aude où va Benjamin qui cherche le trésor de Rennes-le-Château.

On traverse la Lozère, on passe sous le viaduc de Millau. Et Midi Libre annonce les cadavres. Le couple a de drôles d’idées mais qui est vraiment le meurtrier ? Schizophrène Benjamin ? Et Syd ?  De quoi se poser des questions qui pourraient bien rester sans réponses. Pas mal du tout et surprenant sur un dessin léger.

La Trajectoire des vagabonds, EP Éditions, 16 €