Le Voyage improbable, un phare drôlement baladeur

Un phare qui se prend pour une fusée spatiale avec à son bord une poignée d’archéologues, un vieux gardien caractériel et un escroc amateur, Turf a écrit un Voyage Improbable qui a toutes les saveurs d’un conte fantastique savoureux. On y croit à ce phare baladeur et rigolo qui vient de prendre un départ mouvementé.

Le Voyage improbableDes archéologues dont un Anglais sujet au mal de mer, un Français bougon et quelques étudiants sondent le socle du phare d’Ouestan pendant que la marée est basse. Des squelettes de dinosaures y sont incrustés. Le professeur Noodle et Kurt Fruchttük rejoignent l’équipe au moment même où Auguste Schnaps, chef de l’équipe, a un coup de piolet malheureux doublé d’un cigare allumé. Le tout provoque une explosion gigantesque qui arrache le phare du sol et le propulse vers l’espace avec ses passagers dont deux jeunes et jolies archéologues. La fine équipe doit compter sur la bonne volonté pas évidente du gardien du phare. Désormais, dans leur course folle, les naufragés du phare d’Ouestan doivent faire avec les satellites et déchets divers qui risquent de les percuter. Et manger des petits-pois, seul légume à bord de leur fusée improvisée.

De l’action, un méchant idiot, un perroquet, Leika chienne de l’espace, des savants qui ne comprennent plus rien, mais où va donc ce phare ? Pourra-t-il revenir sur Terre ? Que vont devenir ses passagers et quels sont les vrais motifs du méchant Kurt ? Turf a mis son talent au service du histoire qui mêle humour, conte, poésie, un soupçon de psychologie et suspense. Le tout fonctionne parfaitement. L’auteur de La Nef des fous a prévu deux tomes pour ses aventures joyeusement délirantes.

Le Voyage Improbable, Tome 1, Delcourt, 14,50 €

Le Voyage improbable