Valérian, l’avenir est avancé T2, une réussite

On savait bien qu’ils allaient poursuivre, en histoires courtes, leurs aventures inter-stellaires. ligneclaire en avait souvent parlé avec Pierre Christin et Jean-Claude Mézières, dernièrement à Nîmes en 2018. Voici donc le tome 2 de ce qui n’est pas une suite à L’Ouvre Temps, dernier Valérian officiel, mais plutôt une série d’anecdotes souvent en relation avec des albums publiés. Ils sont redevenus enfants Laureline et Valérian. C’est en fait le fil rouge de ce tome 2 tout en leur redonnant, adultes, des missions à accomplir dans leur environnement bien connu de Point Central ou du Grand Rien. Comme le dit Christin, le présent n’existe pas dans Valérian. Shingouz, Schniarfeur, Molto Cortés ou Monsieur Albert, ils sont tous au rendez-vous de ces retrouvailles émouvantes, bien tournées et enlevées. On ne peut pas s’en passer de Valérian et Laureline.

Valérian Le Président des états de Point Central Omph d’Omph et d’Omph a besoin du couple le plus mythique de la galaxie. Ils faut qu’ils aillent jeter un coup d’œil, déguisés en marchands ambulants sur Rubanis. Il s’y prépare un coup tordu contre Point Central. Valérian et Laureline ont rejoint Molto Cortese et Darouine pour être ex-filtrés. Ils repartent pour Point Central faire leur rapport au président. Rubanis et les ultra-riches de Paradizac ont une flotte prête à envahir Point Central. A Valérian et Laureline de jouer les ambassadeurs pour éviter une guerre cosmique. Succès garanti. Dans leur grande bonté, ils vont sortir de sa prison leur copain le Schniarfeur de Broom, bien connu pour son sale caractère qui revient sur sa drôle de vie. Si on désarme sa glande chabouniale, il est adorable. Si on l’active, il est aux ordres de celui qui l’a fait et devient une arme dévastatrice. Laureline le libère et le met dans une navette. Sauf qu’à bord il y a la méchante Na Ultra qui a besoin de lui sur Rubanis. Et c’est reparti.

Des dessins pleines pages, des aquarelles superbes d’une rare fraîcheur, des préfaces en marge des pages pour rappels, Valérian et Laureline vivent des aventures plus étoffées que dans Souvenirs du futur pour cet Avenir est avancé. Le nouveau jeune calife d’Iksladam, vraie tête de mule, Valérian régent, Dieu qui se méfie du duo et veut les contrer malgré son fils et le Saint Esprit, Christin et Mézières ont mis vraiment tout leur talent, comme d’habitude, au service de leurs héros. On sent qu’ils y ont pris un grand plaisir. Avec un clin d’œil bien sûr en finale pour les deux gamins qui semblent bien être obligés de revieillir rapidement. Une ouverture pour la suite ? En y regardant bien, il y a de fortes chances et tant mieux.

Valérian, L’Avenir est avancé, Tome 2, Dargaud, 12 €

L'Avenir est avancé