Macaroni reçoit le Prix du Jury Œcuménique 2016

Le Prix du Jury Œcuménique de la bande dessinée a été décerné à Macaroni de Zabus et Campi (Dupuis) et une mention spéciale attribuée à Manouches de Kkrist Mirror (Steinkis). Ces prix seront remis au prochain festival d’Angoulême le jeudi 26 janvier à 15 h, à l’église Saint-Martial.

Macaroni !Le jury de ce prix Œcuménique de la BD est composé de 11 spécialistes, historiens, critiques, bibliothécaires, dessinateurs, catholiques, protestants et agnostiques. Il s’est réuni le samedi 10 décembre à Paris afin de choisir parmi quatorze BD présélectionnées. Et si le choix a été difficile, le lauréat final, Macaroni, mérite largement les suffrages du jury. On y avait découvert comment les Italiens, après la guerre, se sont installés en Belgique. Les Ritals comme disait Cavanna ont donné à beaucoup une vraie leçon de vie malgré la façon dont ces immigrés ont été traités que ce soit en France ou en Belgique. Un jeune garçon va découvrir le passé de son grand-père mineur de fond. Une rencontre initiatique émouvante et bouleversante que le duo Zabus et Campi ont remarquablement servi par le texte et le dessin.

ManouchesAvec Manouches qui a obtenu une mention spéciale (Steinkis), on a une balade très graphique dans un univers méconnu et souvent décrié. Tinoir ou Archange est le patriarche d’une grande famille manouche implantée en France depuis des siècles. C’est sa vie et celle de son clan que l’on suit avec son ami instituteur itinérant. Une leçon d’Histoire pour ceux qui se considèrent comme des condamnés à l’errance. Un document-reportage du quotidien par un spécialiste de ces Tsiganes dont la vie est une longue série d’épreuves et d’incompréhension.

Au total deux titres qui se glissent dans l’actualité, celle des réfugiés, même si les conditions historiques ne sont pas les mêmes, ni les motivations des populations concernées. Reste que ce Prix a le mérite certain de montrer un visage commun et une volonté évidente d’échanges quelle que soit le ressenti et le vécu religieux.