Thorgal la jeunesse T9, on touche au but ?

Il est toujours aussi jeune Thorgal dans ce neuvième tome de la série clone des Mondes qui reste la seule encore en piste. Ça rame un peu, c’est le cas de le dire sur le drakkar. Thorgal avec Sveynn qui rentre chez lui donc chez Harald à la dent bleu vont avoir des tracas divers. Lire l’album précédent. Sauf que Sveynn a des états d’âme et que Thorgal est pris en sandwich dans le débat familial. Une relance de l’action pour retrouver des marques plus solides avec toujours les maléfices, les légendes et l’amitié comme bases. On savait pour le tome 8 qu’il fallait bien suivre le déroulé de l’action sur le scénario de Yann et le dessin cadré Rosinski très efficace de Roman Surzhenko. Un tout qui cependant lambine un un peu.

Thorgal la jeunesse

Des brumes maléfiques, à bord du drakkar que Sveynn veut contourner alors qu’il va bientôt retrouver son père adoptif Palnatoki alors que le vrai serait Harald pour qui il est un bâtard. Mais un autre navire les suit, celui de Harald qui veut leur peau. Lui n’a pas peur de la brume et la traverse. Mais un brulot funéraire aborde le drakkar de Sveynn échoué. C’est le corps de Palnatoki qui se consume dans les flammes. Sveynn récupère son épée. Aaricia réussit à le raisonner et ils maitrisent l’incendie avant de plonger pour retrouver la terre ferme. Ils sont sur une île mystérieuse sans eau et aux fruits empoisonnés.

Thorgal la jeunesse

L’avenir est mal barré pour Thorgal et ses camarades mais on se doute bien que l’île va révéler ses dangereux secrets. Thorgal est un débrouillard. Tout se complique et il y aura évidemment des confrontations, des découvertes, des coups d’épée par Odin et une Walkyrie qui jour à Charon. A croire que tout est pour le mieux mais les dieux avec Yann sont des farceurs malicieux et compliqués. Roulez jeunesse.

Les Mondes de Thorgal, La jeunesse, Tome 9, Les larmes de Hel, Le Lombard, 12,45 €