Les Contes Macabres T2, Lacombe toujours inspiré par Poe

Au moment même où Benjamin Lacombe s’expose à Paris chez Maghen avec ses Curiosités, il publie le tome 2 des Contes macabres d’Edgar Allan Poe dont il a signé les illustration et bien sûr la maquette de l’ouvrage. On retrouve Poe dans ce qu’il avait de plus à la fois noir et intrigant. Romantique américain, Poe est aussi un conteur fantastique, ce que démontre la plupart de ses textes pour lesquels Lacombe a pris fait et cause.

Les Contes Macabres Une sélection très personnelle de Benjamin Lacombe, six contes dont le très connu Manuscrit trouvé dans une bouteille mais aussi Eleonora ou Le Roi Peste. Les Contes Macabres sont autant de traces incontournables laissées par un poète qui, tel un Baudelaire, cultivera sans vraiment le vouloir un côté maudit. Il mourra jeune, alcoolique. Mais Poe c’est aussi pour beaucoup l’inventeur du polar. Le Corbeau, Histoires extraordinaires, Poe a laissé une œuvre qui a renouvelé sans cesse son lectorat. Avec Les Contes Macabres, le narrateur est souvent témoin. On sortira du lot Le Joueur d’échecs de Maelzel séduisant par sa force littéraire. Les illustrations de Lacombe sont dans le ton, certes inspirées mais comme souvent d’une ambiguïté rare sentimentalement.

La mort rode dans ces pages noires et blanches, pas de couleurs, dont la force des caractères aurait pu être augmentée pour mieux en appréhender lecture et relief. Des notes nouvelles viennent en fin de livre remettre en perspective le talent de Poe accompagnées d’une bibliographie. Pour amateur de belle littérature à ne pas lire à la veillée. Une découverte ou une redécouverte d’un des plus grands auteurs du XIXe siècle. La version coffret se prête à un beau cadeau de Noël.

Les Contes macabres, Tome 2, Métamorphose Soleil, 29,95 €, Coffret volumes 1 et 2, 59,95 €