Danthrakon T3, n’est pas mage qui croit

Le sprint final pour Danthrakon dans le tome 3. Le duo Arleston-Boiscommun a fonctionné à merveille dans cette aventure qui retrace le destin du Danthrakon grimoire aux rares pouvoirs et à l’alphabet inconnu. Et c’est en plus un apprenti cuisinier, Nuwan, qui a absorbé par le corps et l’esprit, sans le vouloir, le contenu du bouquin ensorcelé. On y ajoute sa copine Lerëh envoûtée par sa sorcière de mère, quelques surprises ou bestioles bizarres relaxantes, la fin est proche et on aura particulièrement apprécié le trait de Boiscommun qui est l’un des atouts majeurs de cette trilogie.

Danthrakon

Y a du conflit dans l’air au large de Kompiam, où un petit état autonome Fragonos, aimerait bien ne pas faire les frais des ambitions de son voisin. Il faudrait qu’ils se mettent à rechercher eux-aussi le Danthrakon, filer leur bibliothèque sinon la souveraine chambre des arts occultes pourrait s’agacer. Mais rien que ne puisse arranger un Fuff en le caressant, bestiole boule de poil qui calme et raisonne quand on prend un thé au Salon Serein. Mais voilà que débarque à Fragonos Nuwan, Tinpuz le fuff, Lerëh dont le corps a été investi par Lyreleï de Sphate, sa mère, une magicienne très puissante. En plus, les pouvoirs de Lerëh ne marchent plus. La magicienne déboule au salon de thé et dévoile le cabinet secret de Tinfuz d’où elle va tenter de récupérer le Danthrakon avalé par Nuwan.

Le marmiton bienheureux

Comme il faut bien qu’il y ait un bon suspense les méchants pourraient bien arriver à leurs fins. Il y a aussi des bottes de sept lieux et pas lieues qui vont être bien utiles. Arleston semble s’être bien amusé en inventant des péripéties mouvementées, drôles dont l’humour est le moteur. Le mage ne sera pas celui qu’on croit. Des coups tordus, des rebondissements, la recette sûrement inspirée par Nuwan le marmiton amoureux est fort savoureuse.

Danthrakon, Tome 3, Le marmiton bienheureux, Drakoo Bamboo, 14,90 €