Le Libraire de Prague, Jonas Fink et Giardino enfin de retour

Enfin. On va savoir, on sait, ce qu’est devenu Jonas Fink, ce héros devenu presque un mythe de l’univers de Vittorio Giardino et qui aura mis plus de vingt ans pour dévoiler son destin. Jonas Fink et son enfance sous la botte communiste dans son Prague natal, c’était en 1994 pour le tome 1, L’Enfance, puis 1997 pour L’Apprentissage. On aurait pu croire que grosso modo le début du siècle, le XXIe, allait apporter le tome 3. Eh bien non. Pas une rencontre avec Vittorio, que ce soit à Paris, Angoulême, Sérignan où il a été président, La Comédie du Livre à Montpellier sans lui poser au moins une fois la question : « La suite de Jonas Fink, c’est pour quand ? » La réponse on l’a maintenant, elle est dans toutes les bonnes librairies en ce début janvier 2018. Le Libraire de Prague en est le titre et c’est à Angoulême qui ouvre ses portes qu’on reviendra avec Giardino en interview sur cet évènement, le mot est mérité.

Le Libraire de PragueIl fait du camping en ce mois d’août 1968, Jonas Fink avec sa petite amie, Fuong, une vietnamienne étudiante en médecine. La vie commence à se libéraliser en Tchécoslovaquie même si les anciens dirigeants complotent en sous-main pour un retour au bon vieux communisme d’état. Jonas travaille dans la librairie de Pinkel qui a pris sa retraite mais est toujours autant épris de liberté. Il essaye d’obtenir une indemnisation pour l’arrestation injustifiée de son père et sa mort dans un camp. Il est aussi très inquiet pour sa mère qui s’enferme mentalement dans un passé où règne la peur d’être arrêté. Jonas apprend que Tatjana, la jeune soviétique qu’il a tant aimé douze ans plus tôt est de retour à Prague comme journaliste d’un quotidien soviétique. Il ne peut se résoudre à aller la voir. Ce n’est que quand la jeune femme revient une seconde fois à Prague qu’ils se retrouvent et entament une liaison au moment même où le Printemps de Prague vole en éclat avec l’invasion du pays par les Soviétiques. Jonas et ses amis sont pris au piège. Les arrestations se multiplient. Quel choix va faire Jonas ?

Jonas FinkAprès mai 68 qui avait soufflé son vent de liberté en France et même en Allemagne, la fin du printemps de Prague peu de temps après et l’invasion par les Soviétiques de la Tchécoslovaquie a touché au cœur la génération de l’époque et laissé de marbre les démocraties. Avec ce tome 3 de Jonas Fink, Vittorio Giardino en décortique aussi les causes, les effets et les conséquences. Il y a évidemment en première ligne la part romanesque, puis tous les niveaux auxquels on peut lire ce Libraire de Prague qui ramène à la main mise soviétique sur les pays « frères », le communisme pur et dur que le PC français cautionnait. Jan Palach, Vaclav Havel, Walesa, avec Giardino on revit ces grands moments qui finiront par la chute du mur de Berlin. Mais pour tous les inconditionnels de Giardino, ce Libraire de Prague est la conclusion, la touche finale à ce que l’on pourra considérer comme son grand œuvre tout en gardant une affection certaine pour son Max Fridman. Le destin de Jonas, ses amours, sa vie, ses emmerdes, on le verra, n’est pas un chemin recouvert de roses. Et il n’a jamais été un héros Jonas. Mais Giardino ne juge pas, il raconte, constate.

Un délice bien sûr que ce trait en ligne claire inimitable, cette virtuosité que dégage le dessin finalement très italien, renaissance, brillant et riche mais simple de Giardino. Le format par contre a changé entre les deux premiers albums et le troisième qui fait 172 pages. Un peu frustrant mais on ne boude pas son plaisir. Jonas Fink est là. Et après ? Vittorio va nous le dire sous peu. Il en dit aussi déjà pas mal dans la préface de son Libraire de Prague. J-L.T

A noter que Jonas Fink cette œuvre superbe encensée dès sa sortie au début des années 90 dans A Suivre a pour l’occasion ses deux premiers volumes, L’Enfance et L’Apprentissage, rassemblés en un tome sous le titre Jonas Fink Ennemi du peuple, enrichi d’une préface et d’illustrations inédites et au même format que Le Libraire de Prague.

Jonas Fink, Tome 1, Ennemi du peuple, Casterman, 22 €
Jonas Fink, Tome 2, Le Libraire de Prague, Casterman, 22 €

Dédicace de Vittorio Giardino
Les débuts de Jonas, adolescent ®