Le Jour où le bonheur est là, être ou ne pas être

On les attend ces albums comme autant de pépites en forme de bouées de sauvetage. Le Jour où est devenu, au fil des titres, une bouffée à la fois d’émotion, de joie, de tendresse et d’espoir. Tout en mettant aussi le doigt là où ça peut faire mal, être sensible car tout est très bien vu par les BeKa et si bien croqué par un Marko élégant, simple et sincère dans son beau trait. Marko était dernièrement à BD Plage à Sète. On en était resté au tome 5, Le Jour où la nuit s’est levée après Le Jour où il a suivi sa valise, Le Jour où elle n’a pas fait Compostelle, Le Jour où elle a pris son envol, Le Jour où le bus est reparti sans elle. On avait parlé de sérénité et cette fois on peut encore plus évoquer ce sentiment. Le bonheur, après tout, chacun en a sa vision, son souvenir, son présent ou l’attend encore. Cet album est une sorte de recueil troublant où chez Antoine il va y avoir une sorte d’atelier non pas thérapeutique mais de vérités annoncées souvent occultées.

Le Jour où le bonheur est là !

Clémentine et Sacha, Chantal, Guillaume, Naori vont passer un week-end chez Antoine qui ne les connait pas tous. En oubliant un brin Chantal à la gare. Antoine vit à la campagne avec son compagnon Simon. Guillaume le maladroit casse un bol. Et dans la foulée Antoine leur raconte l’histoire de Guillemette la porteuse d’eau à la cruche fêlée. Être maladroit est une identité mais Antoine s’en explique quand arrivent les autres invités. Tous vont alors se mettre à converser sur le bonheur, ce moment si précieux et à raconter des histoires parfois basées sur leurs souvenirs d’enfance. Mais avant il faut se débarrasser des bagages en eux qui pourraient polluer ce moment privilégié qu’ils vont partager.

Le Jour où le bonheur est là !

Dépolluer, c’est en fait la vraie leçon du bonheur retrouvé, éliminer tout ce qui nous pourrit la vie et que l’on a dans nos neurones. Respirer être ici et maintenant. Ces petits contes entre amis sont des leçons de vie. Alors oui, peut-être, le bonheur si fragile, si fugace peut naître, s’imposer car la vie est courte. Être ou ne pas être, c’est finalement tout le sujet de la question posée par Antoine, les BeKa et Marko sur les couleurs de Maëla Cosson.

Le jour où…, Tome 6, Le Jour où le bonheur est là ! Bamboo Édition, 15,90 €

Le Jour où le bonheur est là !