Jhen T18, Bayeux et sa tapisserie en vedette

Jhen, célèbre héros moyenâgeux de Martin et Pleyers, en est désormais à sa dix-huitième aventure. Après avoir tenté d’aider son ami Gilles de Rais grand spécialiste de la chair d’enfançons, Jhen se retrouve à Caen en 1435 et va découvrir l’existence de la mythique tapisserie de Bayeux qui risque fort d’aller faire un tour chez les Anglois. Pour lui faire vivre cette aventure, on a désormais Valérie Mangin, qui signe aussi Alix Senator dont le tome 10 va sortir, et Paul Teng au dessin qui avait déjà travaillé sur Jhen avec Les Portes de fer. Un Jhen qui se retrouve confronté à des fantômes redoutables.

Jhen Amiens est sous autorité anglaise et Jhen est venu vérifier l’état de l’abbaye aux Hommes. Au même moment des soldats anglais volent le trésor de l’église pour le compte du régent anglais. Ils tuent un moine qui les maudit. Guillaume le Conquérant viendra les hanter. Commandées par Goth, ils enlèvent Jhen et sont à leur tour attaqués sur la route du retour vers Bayeux par des paysans qu’ils ont pillés. Un soldat anglais et tué ce qui prévoit des représailles. Le régent est ravi de revoir Jhen et lui annonce que bientôt les Anglais vont quitter la France en emportant les trésors qu’ils ont volés. A Bayeux, Jhen désormais hôte du régent va visiter la cathédrale où est exposé une tapisserie remarquable qui raconte la conquête de l’Angleterre par Guillaume. Pendant ce temps, Goth est allé brûler le village dont sont originaires les paysans qui l’ont attaqué. Jhen se lance à sa poursuite.

Adèle, fille du vicomte de Bayeux va entrer dans la danse. Pas question pour elle que la tapisserie et les trésors de Guillaume partent en Angleterre. Quitte à invoquer ce bon Guillaume et la malédiction. Mais Jhen veille au grain bien qu’il risque fort d’être dépassé par les évènements. Un bonne histoire, on sent les qualités d’historienne de Valérie Mangin, qui en plus donne des information sur la tapisserie et dans laquelle Adèle est une héroïne jusqu’au-boutiste. La reconstitution d’époque est parfaite comme depuis le début de la série de Martin que l’on a depuis ses débuts suivi avec plaisir. Le dessin de Paul Teng s’inscrit avec classe dans la lignée de ceux qui ont repris la série.

Jhen, Tome 18, Le Conquérant, Casterman, 11,50 €

Le Conquérant