Collection Jacques Martin : Alix, Lefranc et Jhen, un trio gagnant

Une sortie simultanée chez Casterman, celle de trois albums dont le créateur est le même, Jacques Martin et qui a une collection à son nom. Depuis sa disparition, ses héros ont trouvé en conservant leur authenticité de bons repreneurs. Alix, Lefranc et Jhen continuent à nous faire vibrer, à nous distraire, sans trahir l’esprit Martin. 

Par-delà le StyxPar-delà le Styx, c’est le dernier Alix qui va devoir remonter aux origines de son protégé Héraklion alors que César se bat contre Pompée et a confié Rome à Marc Antoine. Frappé de maux bizarres, Héraklion correspond avec Astyanax ami de son père. Alix décide avec Enak d’aller retrouver Astyanax en Afrique du Nord. Pour soigner son jeune ami Alix doit découvrir quel a été le vrai destin de ses parents mais la guerre que César mène contre Pompée va brouiller les cartes.

Un Alix bien cadré par Bréda au scénario et Marc Jailloux au dessin. On retrouve les ressorts classiques de la série tout en progressant dans l’histoire de certains personnages. Belle ambiance et scène efficace de bataille à dos d’éléphant.
Alix, Par-delà le Styx, Casterman, 11,50 €

Mission AntarctiqueMission Antarctique envoie Lefranc en espion infiltré dans une base nazie qui a survécu à la chute du IIIe Reich. On y construit d’étranges soucoupes volantes dont Lefranc doit voler les plans au profit des services secrets de l’Est et de l’Ouest qui font cause commune. Mais il y a Borg, rasé de frais, qui est aussi sur le coup car la base cache les tableaux de maîtres volés par les nazis pendant la guerre. Et en prime une agent soviétique qui va les aider à contrer un général allemand prêt à tout.

Cette fois aussi on revient à un fondamental, la menace secrète, un engin volant qui peut faire basculer la paix dans le monde et Borg en méchant mais qui peut rendre service à Lefranc. Ami-ennemi, le couple est incontournable sous la plume de Corteggiani et de Christophe Alvès au dessin.
Lefranc, Mission Antarctique, Casterman, 11,50 €

Les Portes de ferLes Portes de fer font une fois encore voyager Jhen. Il est en Transylvanie où s’affronte les Ottomans et Hongrois. Flanqué de son ami Venceslas, Jhen va découvrir la folie d’un noble local qui ne fait rien pour défendre ses villageois contre une bande de janissaires turcs. Quand Venceslas est fait prisonnier par les Turcs qui pillent un monastère et y vole une croix précieuse gigantesque, Jhen va se mettre à dos les nobles qui vont avoir besoin de ses talents pour construire un pont et poursuivre les Turcs.

Un cavalcade très violente, rapide, enlévée, sans temps morts, mise en scène par Jerry Frissen, Paul Teng et Jean-Luc Cornette avec fougue et beaucoup d’idées dans l’histoire. Un dessin vraiment soigné et pertinent.
Jhen, Le Portes de fer, Casterman, 11,50 €