Les Omniscients T3, d’où viennent-ils ?

Ils ne sont pas seul au monde ses Omniscients créés par Vincent Dugomier et qui en sont au tome 3 de leur aventure. Ce sont, on le sait, des ados qui ont hérité sans le vouloir du savoir universel et devenus la proie de pouvoirs occultes ou politiques. Tout sur tout, avec mises à jour en prime et un don personnel, leurs cerveaux sont devenus la plus grand bibliothèque au monde. Avec conséquences et risques à la clé mais surtout peut-être bien d’autres comme eux, des concurrents, mais animés d’intentions néfastes. La guerre est ouvert entre Omniscients de tout bord. Renata Castellani a le dessin bien tourné qu’il fallait à cette série jeunesse bourrée d’idées grâce à un Dugomier en pleine forme. 

Le berceau

Les Iconoclastes, ces Omniscients face noire sèment la panique et voudraient introduire un virus redoutable dans les systèmes informatiques mondiaux. Diego aurait une sœur Diana enlevée par un section clandestine du FBI qui veut faire des expériences avec les Omniscients mais pour l’heure ils vont tenter de déjouer le complot des Iconoclastes. James va tenter de s’introduire dans le building Titanpointe pour mettre un patch sur le virus. Mais il lui falloir une bonne dose de culot et d’initiative avec l’aide de Jessica à distance. Dans les bibliothèques les livres se mettent à tomber en poussière. Eduardo, Kate, Jimmy, Evelyn les Iconoclastes se posent des questions sur leurs pouvoirs réciproques.

Les Omniscients

Progression de l’action, mise en place des deux clans antagonistes au moins pour l’instant, des méchants bien tordus et surtout quelle origine pour ces maîtres du savoir ? Tazmédi, un mot qui pourrait être la clé. A découvrir dans ce tome.

Les Omniscients, Tome 3, Le berceau, Le Lombard, 12,45 €

3.2/5 - (5 votes)