Michel Vaillant, on règle les comptes à Macao

Avec Michel Vaillant, on retrouve, surtout depuis la reprise de la série en 2012 par Philippe Graton et Denis Lapière, le plaisir à chaque album que l’on a eu à l’époque du 13 est au départ dans Tintin. Les scénarios se sont modernisés, peaufinés et la famille Vaillant ne se limite plus au seul Michel. On pousse derrière, fils et neveu, avec aussi la mort du très sérieux Jean-Pierre. Si on ajoute à tout cela que Michel est en prison et que la société Vaillante a été la cible d’un rachat malhonnête, on ne pouvait qu’attendre avec impatience ce tome 7, Macao, (il y a déjà eu un Rendez-vous à Macao) dans lequel les comptes vont se régler à tour de circuit. Du solide bien illustré désormais par le seul Benéteau.

Michel VaillantMichel est en prison accusé du meurtre de son frère. A Hong-Kong, Dasz se réjouit du rachat de la firme Vaillante mais se méfie des actions entreprises par la famille en justice. Il tient sa secrétaire, Évelyne qui a été celle de Jean-Pierre. Françoise avec son fils est venu voir Michel en cellule. Patrick retrouve ses copains hackers et informaticiens. Steve Warson se présente aux élections sénatoriales au Texas. Patrick demande à son cousin de retirer sa plainte. Il lui promet de renoncer à la direction de Vaillante. Marché conclu et Michel est libéré. Son objectif, c’est Macao et le retour de Vaillante en F1. Mais d’abord il faut gagner Macao en F3 avec la canadienne Elsa et Sacha Fenestraz. Patrick annonce à ses parents qu’il laisse tomber Vaillante et va lui aussi à Macao pour sa société informatique. Les essais commencent et Évelyne est menacé par son patron, Dasz. Elle va tout faire pour l’abattre.

Un petit côté James Bond dans ce Vaillant en particulier avec la course-poursuite en moto dans Macao. Des tueurs, en parallèle de la course très mouvementée, une ambiance assez polar, bien noire, un scénario nerveux et un dessin qui a parfaitement pris ses marques, on n’est pas déçu. Classique, mais bien agencé, Michel Vaillant va-t-il enfin voir le bout du tunnel ? Possible mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise. Et on sait que la suite sera à la hauteur de cet album qui fait le bilan provisoire sur les aventures de la famille Vaillant.

Michel Vaillant, Tome 7, Macao, Dupuis Graton, 15,95 €

Macao