Macao T2, histoires sanglantes de famille

Après Shanghai avec les Charles et China Li on reste en Chine mais cette fois à Macao, l’enfer du jeu, où il va y avoir une guerre de succession sanglante parmi les gangs locaux. Au milieu, un brin paumé, Léon Chung journaliste, qui est le biographe du patron de la plus puissante des triades, Kwan Tao. Mais à force d’en savoir trop et passer devant le fils du truand qu’il gène, Léon Chung va se retrouver pris au piège. Philippe Thirault est au scénario de ce diptyque dont sort le tome 2, violent et au suspense abouti. Au dessin ultra réaliste Federico Nardo qui va amener Léon au-delà de l’enfer.

MacaoLéon veut savoir ce qui est arrivé à sa copine Jia-Ye. Il l’exige de celui qui lui a demandé d’écrire sa biographie, le tout puissant Kwan Tao qui règne sur Macao. Un exercice qui commence à lui plaire. Une autre jeune femme a disparu, May Wong et on trouve souvent à Macao des cadavres de femmes torturées. Kwan Tao méprise son propre fils Qi Ping qu’il fait passer après Léon. Ce dernier découvre que Kwan Tao est gravement malade. Léon part à la recherche de Jia-Ye et contacte la police avec laquelle il est prêt à échanger ce qu’il sait de Kwan Tao, de son concurrent NG et son fils NG Wan contre une aide pour la retrouver. Mais elle réapparaît au grand soulagement de Léon à qui le patron chinois continue à dévoiler ses souvenirs et ses débuts quand lui et son ami Tak étaient amoureux de la même femme. A cette époque il s’associe à la triade 14K pour créer un véritable empire du crime à Macao. Léon continue à accumuler des preuves contres les deux barons du crime. Un jeu très dangereux.

Un thriller bien carré, qui tient la route, très distrayant assez classique avec quelques surprises mais on se doute vite qu’il y a un lien entre Kwan Tao et Léon. Mais quoi ? Une guerre à outrance entre Tao et Ng, des fils plus tordus que leurs pères et une surprise de taille au final. Un récit nerveux, un dessin vigoureux, de l’action et du cadavre au dessert, on en demande pas plus à ce genre de BD.

Macao, Tome 2, L’Envol du Phénix, Glénat, 14,50 €

L'Envol du Phénix