La Véritable histoire des Franges, 68 revisité

Un nouveau titre sous le label Comix Buro-Glénat. La Véritable Histoire des Franges pourrait remettre en cause toute la liturgie soixante-huitarde. Un groupe de rock espagnol serait-il à l’origine des évènements qui vont déstabiliser la France et obliger un certain Grand Charles à s’intéresser à cette musique endiablée ? Un postulat mis en place par Juanjo Rodriguez J. dans cet album décapant, bien dessiné d’un trait dégagé, clair, un brin cartoon, et sur un scénario marrant, novateur, si ce n’est iconoclaste. A envoyer à Dany Cohn-Bendit d’urgence. Il devrait bien se marrer.

La Véritable histoire des FrangesYou treat me like a clown, un tube des Franges qui date de 68 et que rediffuse Benoît Gamin sur une radio. Les Franges il les aime. Quand il reçoit un mail signé par le cinquième Frange lui conseillant d’aller faire un tour aux archives nationales pour en savoir plus, il n’hésite pas. Heureusement qu’il y a le brave Monsieur Hilaire qui est la mémoire du lieu. Le dossier des Franges a été déclassifié. Gamin s’y plonge et découvre. Tout commence à la Sorbonne occupée en mai 68. Les Franges montent sur scène sans y être invités, chantent You treat me like a clown et peignent un gros nez rouge sur le poster de Mao. Ce qui fait désordre et transforme en tigres affamés tous les trotskistes, maoïstes et autres gauchistes du coin. Les Franges, poursuivis, se font la malle. Carlino, Bouc, Magilla et Méduse tombent sur un imprésario qui aimerait les revoir. Les CRS, dont un inadapté mental l’agent Petitpois, sont aussi aux trousses des Franges sur ordre du préfet de police nom de code Grosminet. Mais ce sont les trotskistes qui gagnent la course et veulent juger le groupe. Sauf qu’il y a des barricades dressées par d’autres tendances politiques. Profitant de l’affrontement à gauche de la gauche, les Franges se barrent.

Boris Vian, Sartre en figurant, un clone d’Eddie Barclay, le long nez du Général, la France chahutée, la France perturbée mais apaisée va se servir des Franges cloitrés à l’Élysée. Gamin aura une surprise au café J’ai compris. Un premier épisode parfait, novateur avec une fraicheur revigorante qui laisse présager une suite d’enfer. Gamin est sur la piste. Un album très attachant, drôle et plein d’humour.

La Véritable histoire des Franges, Comix Buro-Glénat, 12,50 €

La Véritable histoire des Franges