Le Cabaret des ombres, les Spectaculaires mènent la danse

Les Spectaculaires ouvrent le bal et mènent la danse. Un inventeur à la mémoire qui flanche a trouvé l’arme fatale. Des artistes de cirque cascadeurs vont l’aider à pourchasser le méchant qui lui a volé. Il y a de l’action, du bagout et un bel humour dans cet album de Hautière et Poitevin. On pense aussi à un dessin animé. Cela pourrait en faire un de haut niveau. Dessin spirituel et scénario pimenté, drôle et pétillant, les Spectaculaires ont fait mouche.

Le Cabaret des ombres Le professeur Pipolet n’aurait pas dû faire confiance au redoutable Victor Stringler, le roi du boulon. On ne confie pas l’arme la plus redoutable du monde à un industriel pour faire la paix universelle. Pipolet le paye cher et se retrouve un œil en moins. Il n’aurait pas dû inventer le pistolet à tirer dans les coins dont il est la première victime. La mémoire en bouillie, Pipolet ne se souvient plus de ce qu’il a fait la veille mais réussît à contacter la troupe des Spectaculaires spécialistes des acrobaties aériennes. Piolet va les convaincre d’aller récupérer son arme chez Stringler. Au passage il les équipe de ses dernières trouvailles, ailes volantes, armure indestructible ou lance-grappins. Mais pas simple d’affronter le redoutable Stringler qui embarque vers Paris l’arme destructrice.

Le début d’une série attachante, les Spectaculaires vont-ils continuer à sauver le monde contre l’aide de Serpolet à améliorer leur spectacle ?  Que va devenir le machiavélique Springler ? Evariste, Petronille, Félix et Eustache sont des super-héros en puissance. Régis Hautière s’est sûrement beaucoup amusé à leur inventer un destin et Arnaud Poitevin à les mettre en images. On a adoré la première planche et son clin d’œil à des fesses célèbres.

Une aventure des Spectaculaires, Tome 1, Le Cabaret des ombres, Rue de Sèvres, 14 €

Le Cabaret des ombres