La Divine amante, les Spectaculaires au secours de Sarah Bernhardt

Après un premier tome qui avait une saveur rare, de l’humour et une force novatrice séduisante, ils s’étaient imposés. On attendait avec impatience de retrouver tout le petit monde des Spectaculaires inventé par Hautière et Poitevin. On n’est pas déçu, bien au contraire, par ce nouvel épisode dans lequel c’est la diva Sarah Bernhardt qu’ils vont sauver de dangereuses manigances. Avec fougue, quelques dérapages plus ou moins contrôlés, la fine équipe du professeur Pipolet va sévir.

La Divine amanteIl a des trous de mémoire Pipolet. Sarah Bernhardt bien que gardée par son lion est victime d’une tentative de meurtre et fait appel à lui. Elle a aussi reçu une lettre de menaces. Pipolet demande à Pétronille et ses copains, Evariste, Eustache et Félix de devenir ses gardes du corps. Avec quelques gadgets de super-héros inventés par Pipolet mais qu’ils vont plus ou moins bien maîtriser, les Spectaculaires font face aux malfaisants qui en pleine pièce de théâtre essayent de la tuer. Mais ils ont de la chance les bougres et de l’initiative à revendre. Sarah doit prendre le large à la campagne suivis par la joyeuse troupe. Dans le train un méchant déguisé en mante religieuse fait une nouvelle tentative.

Mouvementé à souhait cette aventure avec une Sarah Bernhardt qui va porter un bracelet d’alarme relié à une batterie énorme. Ah, la science. Un côté feuilleton XIXe, des rebondissements, un traître auquel on ne s’attend pas et surtout la verve des quatre Spectaculaires sous la houlette de ce brave Pipolet génial déglingué. On s’amuse beaucoup avec ces zozos. Il faut bien décortiquer textes et images qui peuvent révéler des surprises.

Une aventure des Spectaculaires, T2 La Divine amante, Rue de Sèvres, 14 €

Une aventure des Spectaculaires