Festival d’Angoulême, Emmanuel Guibert Prix René Goscinny 2017

Le prix René Goscinny 2017 a été attribué à Angoulême à Emmanuel Guibert pour l’ensemble de son œuvre. A noter que l’auteur est toujours en course avec Martha et Alan  (L’Association) parmi la sélection des dix titres nominés pour le Fauve d’Or du 44e Festival.

Emmanuel Guibert
Emmanuel Guibert. Photo Bédéthèque.com ®

Emmanuel Guibert, né en 1964, a une palette très large. Didier Lefèvre pour Le Photographe ou l’ancien soldat américain Alan Ingram Cope pour La Guerre d’Alan sont ainsi devenus les personnages de récits où biographie et autobiographie fusionnent. Emmanuel Guibert parvient en effet à convertir ses personnages de rencontre en héros simples mais édifiants. En parallèle, Emmanuel Guibert mène une carrière de scénariste pour la bande dessinée jeunesse où ses héros figurent parmi les lectures les plus appréciées. La série Ariol, à ce titre, dresse un portrait très contemporain de l’enfance d’aujourd’hui. Les membres du jury du Prix Goscinny ont décidé de couronner Emmanuel Guibert « pour l’ensemble de son œuvre, pour sa diversité, sa capacité à perpétuellement se renouveler, pour l’intelligence et la sensibilité avec lesquelles il réfléchit à la place de l’auteur et du narrateur dans sa mise en scène des biographies ».

Martha & AlanLe trophée du prix sera officiellement remis ce mercredi 25 janvier à 18 h lors de cérémonie d’ouverture officielle du Festival à la Médiathèque de l’Alpha  à Angoulême. Pour cette première édition, le jury du Prix René Goscinny était composé de huit membres : Anne Goscinny (présidente de l’Institut René Goscinny), Stéphane Beaujean (directeur artistique du Festival), Catel (autrice), Florence Cestac (autrice), José-Louis Bocquet (auteur), Jul (auteur), Anne-Hélène Hoog (conservatrice au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme)  Frédéric Bonnaud (directeur général de la Cinémathèque française).

Le Prix Goscinny, fidèle à sa vocation originelle, est attribué à un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. Le Prix peut également couronner un scénariste pour l’ensemble de son œuvre. Il a pour vocation de mettre en lumière le travail des scénaristes de bande dessinée. Une exposition sera entièrement consacrée au lauréat l’année suivante. Elle sera réalisée par le Festival en partenariat avec l’Institut René Goscinny, dans le cadre de la programmation officielle de l’édition de l’année suivante. Créé en 1988 par Gilberte Goscinny, le Prix s’inscrit dans l’esprit et le prolongement de l’action menée par René Goscinny. Grâce à son immense talent, le cocréateur et scénariste d’Astérix, d’Iznogoud, du Petit Nicolas ou encore de Lucky Luke révèle l’importance du scénario dans la bande dessinée. Il impose notamment la signature du scénariste aux côtés de celle du dessinateur.