Archives : Retours avec Boucq sur le Janitor et Bouncer

Alors que le dernier tome du Janitor vient de sortir, il est amusant de se replonger dans des chroniques de 2007 et 2009 sur les débuts ce héros de Sente et François Boucq. On y retrouve aussi une interview du dessinateur au moment où il publiait coup sur coup trois albums. Il revient sur le Bouncer et le Janitor, les couvertures de San Antonio. Un retour en arrière avec des textes parus en leur temps sur Midi Libre et signés par J-L. TRUC.

Qui sont les Janitors ?

Le JanitorMélange très efficace d’agent secret et de prêtre, Vince fait partie des Janitors, bras armé du Vatican. Chargé de la protection rapprochée des cardinaux, il les accompagne lors des grandes réunions internationales. Cette fois, pour le tome II, il est à Davos où se tient un forum économique qui rassemble les financiers les plus en vue et les plus riches. Et où va avoir lieu une prise d’otages avec manipulations à la clé, qui doit rapporter gros à ses auteurs. Un vrai thriller bien minuté par le tandem Boucq-Sente, dont la recette principale est de coller avec vraisemblance à l’actualité. Le dessin très réaliste de Boucq a le souffle nécessaire à ces aventures mouvementées. L’artiste sait d’un coup de crayon donner vie à des personnages au relief incomparable.

Trois albums signé Boucq, un tir groupé

Boucq, vous avez en tout trois albums qui sortent bientôt. Un joli tir groupé signé Boucq.

Le JanitorEn fait je me suis un peu plié aux désirs des éditeurs. Et il y a aussi une part de hasard. Dans l’ordre paraîtra le tome 3 du Janitor chez Dargaud, le tome 7 de Bouncer aux Humano et un nouveau La mort et Lao-Tseu chez Fluide. Le dernier, c’est pour la touche un peu décalée. On retrouve ma vieille complice dont les nouvelles aventures sont prévues pour la Toussaint ce qui ira bien avec le sujet, non ?

Reste que vous variez les thèmes et les époques.

Certes. Je passe de la mort, vaste sujet intemporel, à l’histoire de l’Ouest américain et au Vatican de nos jours. Tout un programme. Pour Janitor on touche avec Yves Sente qui écrit le scénario au thriller politique, un genre assez classique finalement mais que nous avons aménagé. J’avais depuis longtemps réuni une documentation sur le Vatican et ses services secrets dont les Jésuites ont été les premiers agents. On l’a un peu oublié aujourd’hui. J’ai proposé cette idée à Yves Sente et c’est ainsi qu’est né le Janitor qui est une sorte d’enfant de ces précurseurs. Espionnage et Vatican font cause commune, le tout en racontant une histoire divertissante, mouvementée et dans le tome 3 on en saura plus sur les origines de ce héros atypique. Et je ne désespère pas de faire évoluer mes personnages en les rendant plus complexes.

BouncerPour le Bouncer vous êtes dans un western pur et dur.

Oui, mais nous nous sommes appropriés avec Jodorowski qui signe le scénario cet univers assez particulier. Sans renier les bases classiques du western, mais en montrant que la vision hollywoodienne des années cinquante avait un peu vécu. Preuve en est le travail au cinéma de Clint Eastwood. J’ai beaucoup travaillé l’esthétique bien sûr pour bien appuyer mon dessin, les personnages, leur psychologie. Je reste respectueux de l’Histoire mais le résultat nous appartient. Je suis très content de ce tome 7, suite de La Veuve Noire, qui, en plus, nous ouvre des perspectives pour l’avenir. Ce qui est génial c’est quand l’histoire que l’on raconte se nourrit d’elle-même. Je sens qu’on va faire sortir notre héros de son cadre urbain.

François Boucq
François Boucq à Nîmes. JLT ®

Vous êtes aussi un illustrateur ce que l’on sait moins.

Et cela me plaît beaucoup. Je viens de terminer des aquarelles pour un tirage spécial du livre d’Henri Barbusse Le Feu. Les originaux seront exposés au mémorial de la Grande Guerre à Péronne. C’est ma façon à moi de faire acte de mémoire pour que l’on n’oublie pas la guerre de 14-18. Enfin j’en suis à la 150e couverture des aventures de San Antonio.

Et vous n’avez pas envie de faire vivre au commissaire des aventures en BD ?

Envie oui car le fils de Frédéric Dard qui a repris le flambeau à la mort de son père des aventures de San Antonio me l’a proposé. Mais je n’ai pas le temps de me lancer dans un tel projet, je vous l’assure, avec autant de séries à mon actif. Et je le regrette.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 vote(s), moyenne: 3,67 étoile(s) sur 5)
Loading...
En lire plus sur: