Grand Orient, petite initiation maçonnique

Du mythe à la réalité, la Franc-maçonnerie a toujours suscité sous-entendus, mystères, idées fausses, images d’Épinal décalées, secrets, pouvoir politique manipulé impitoyable. Avec Grand Orient, Alexandre Franc et Jérôme Denis remettent, avec humour, les pendules à l’heure. Quel est le quotidien d’un maçon ? Comment et pourquoi a-t-il voulu être initié ? Qu’est ce que veut dire être franc-maçon aujourd’hui ? Il fallait bien une comédie sociale aux traits pourtant bien acérés pour avoir une vision si ce n’est exhaustive mais au moins claire, plus sereine de la Franc-maçonnerie. On pourrait parler d’une certaine philosophie de la vie, d’initiation, de la pensée et de fraternité qui ont montré tout au long des derniers siècles l’intérêt humaniste de la Franc-maçonnerie si ce n’est sa puissance, sur fond de persécutions à son encontre. On a peur de ce que l’on ne connait pas. Cet album, qui est une initiation simplifiée, est là aussi pour expliquer, faire comprendre, entendre un idéal plus que respectable.

Grand Orient

Philippe a 30 ans et va être initié, entrer en Franc-maçonnerie. Bandeau sur les yeux, il attend en compagnie d’un autre impétrant. Interdit de parler sauf que les deux profanes entendent que tout ne tourne pas rond. Retards, salle pas libre, leur loge est dans l’embarras. Comique. Frères et Sœurs de la loge du Triangle Bleu ont des soucis. Alors Philippe parle, demande à son compagnon son nom, relève son bandeau et découvre que la salle de la Cène dans laquelle ils sont et la corne d’Abondance font dans le succinct. Même le Vénérable est en retard. Laura, un peu la leader de la loge, tente de rattraper le coup mais Philippe et Cao Son, jumeaux en initiation, commencent à dévorer le buffet. Le rituel attendra. L’Obédience est petite mais soudée. C’est le début pour Philippe d’une grande aventure à plus d’un titre.

Grand Orient

On ne peut pas lutter seul, la phrase se suffit. Une Tenue, les apprentis, les compagnons, les maîtres, premier surveillant, on suit la progression de Philippe, on découvre qui sont ses sœurs et frères, des gens « normaux ». On apprend aussi qu’il peut y avoir concurrence entre Loges. Fabius, ministre, influences, Grand Orient, rien n’est blanc ou noir. L’humain prime mais rien empêche paradoxes, erreurs sans pour autant tomber dans le scandale permanent que serait la Franc-maçonnerie reine des privilèges ou petits comptes entre amis. Une aventure humaine qui fait bien souvent la une des hebdos quand ils n’ont rien d’autres à écrire. Jérôme Denis sait de quoi il parle, journaliste et Franc-maçon. Il a su faire un condensé très vivant et affectif de la Franc-maçonnerie dont, on le rappelle, le recrutement se fait par cooptation. Joliment dessiné par Alexandre Franc (Mai 68).

Grand Orient, Soleil éditions, 17,95 €

Grand Orient