La grande aventure des Mondes de Thorgal : épisode 1, une machine bien huilée

Thorgal, le héros nordique de Rosinski et Van Hamme, n’est plus seul. Évolution mais pas révolution. Son fils Jolan, sa fille Louve, Kriss son ennemie mortelle ont désormais droit à leur propre série. Et on va aussi bientôt tout savoir sur son adolescence. Ce dossier a paru sous la signature de l’auteur dans le dernier numéro du mensuel Zoo.® JL Truc

Thorgal
Thorgal, une saga hors du commun

Depuis vingt-cinq ans, 1977 exactement, un Viking aux cheveux bruns règne sur une série mythique. Thorgal est l’un des piliers des éditions du Lombard. Et Thorgal, enfant des étoiles adopté et élevé par les hommes du Nord caracolant sur leurs drakkars, a fait des petits. Dans tous les sens du terme. Thorgal a vieilli, eu des enfants, Jolan et Louve, rejetons doués aux pouvoirs exceptionnels.

Les aventures de Thorgal se déclinent aujourd’hui autour de son monde, un monde qui méritait une exploration et une revue de détails avec rencontres des acteurs et partenaires.

« Il y longtemps que j’en avais envie ». Grzegorz Rosinski, dessinateur historique de Thorgal l’affirme et d’ajouter lors de son passage au dernier festival de Vaison-la-Romaine en septembre : « évoluer, trouver de nouvelles pistes de création avec Thorgal. Son monde est si facile à décliner ».

Retour sur image. Les lecteurs fans de Thorgal le savent. Il est arrivé sur Terre dans une capsule spatiale. Peu à peu on apprendra une partie de ses origines dans les vingt-neuf albums signés par Rosinski et Van Hamme. En prime Rosinski souhaitait ne sortir un Thorgal que tous les deux ans. Un peu long, avec le risque, malgré son grand talent, de décourager le lectorat.

On pourra toujours aussi penser que même si la série avait laissé entrevoir des pistes possibles, la tendance aux clones était dans l’air du temps. Aussi bien sur le plan éditorial qu’économique. Et que la décision de Jean Van Hamme de céder ses droits sur le scénario facilitait les choses ouvrant les portes à une diversification très structurée (Lire le cadre sur les albums et leurs tirages dans le quatrième volet du dossier à paraître).

Thorgal, du « lourd » pour Le Lombard

Grzegorz Rosinski
Rosinski en dédicace au dernier festival de Vaison-la-Romaine. JLT ®

A la clef, il fallait une indispensable réussite éditoriale pour les éditions du Lombard dont Thorgal est la valeur sûre qui rapporte. Et ce n’est pas Gauthier Van Meerbeeck, directeur éditorial du Lombard, qui dit le contraire : « Thorgal est un best-seller, il est très important pour notre maison. Un Thorgal se vend environ à 220.000 exemplaires. On a senti une légère baisse quand Van Hamme a abandonné le scénario. Classique quand un auteur fondateur s’en va. Le lecteur est un peu déçu. On remonte ensuite ». Et pour les séries dérivées ? « Kriss de Valnor flirte avec les 100.000 albums vendus et Louve tourne autour des 85.000 », complète Gauthier Van Meerbeeck qui confirme que « tout se passe bien dans cette déclinaison des Mondes ». Dont acte.

Une certitude, pas question pour Van Meerbeeck de publier plus de quatre albums par an. Quant à son rôle de directeur éditorial du Lombard, c’est aussi de « relire les scénarios, être le regard extérieur, neutre, qui pourra déceler une éventuelle faille, donner un avis sur le fond ».

Autre détail non négligeable pour ouvrir les Mondes, avoir fait vieillir le héros. Thorgal a pris des rides. Cela donnait des possibilités exploitables dont le nouveau destin de son fils Jolan lors de la reprise du scénario par Yves Sente. Le fiston, est devenu en quelque sorte l’héritier. « J’avoue » ajoute pourtant Grzegorz Rosinski, « ne pas être très à l’aise avec la génération des ados. De toute façon il fallait surtout ne pas s’éloigner de la série mère, que les lecteurs s’y retrouvent, que les nouveaux auteurs gardent le style, que l’on revienne à un certain classicisme dont j’ai la nostalgie même si je suis un homme qui invente des techniques graphiques en permanence ».

Jean-Laurent TRUC

(A suivre, Thorgal épisode 2, une saga familiale).