Jour J T24, Stupor Mundi à la conquête de Jérusalem

La suite d’une uchronie particulièrement bien construite par Fred Duval et Pécau. Après L’Empire des steppes déjà dans la collection Jour J, on découvre comment Frédéric II, surnommé Stupor Mundi  a pu conquérir Jérusalem grâce au Khan son allié. Une réécriture des Croisades et de la volonté de domination de l’Occident par les Mongols. Igor Kordey est au dessin ce qui est un plaisir pour les yeux et pour l’ambiance de cette saga impressionnante aux héros de sac et de corde.

Jour JPrisonnier des Mongols en 1243, le moine Guillaume découvre que son frère Renaud a été lui aussi capturé. Lâche et méprisé par les Mongols, Renaud est exécuté. Guillaume instruit par son maître médecin va sauver le Khan à la demande de sa femme. Le Khan est entouré de meurtriers mais il envoie Guillaume accompagné d’Aleksandar, un mercenaire redoutable, et d’une jeune femme belle mais guerrière avertie en ambassade auprès de Frédéric II. Le voyage sera difficile Et les traîtres se découvrent peu à peu.

Un vrai long-métrage bourré d’action et, une fois encore, que le dessin superbe de Kordey amplifie. L’histoire est bien ficelée, sans complexité inutile. On est surpris très souvent par le récit et le machiavélisme des scénaristes. Le ton et le découpage sont de haut niveau. Mais Kordey quel talent.

Jour J, T24 Stupor Mundi, Delcourt, 15,50 €

Stupor Mundi