Les Gens honnêtes T4, un long fleuve pas si tranquille

Suite et fin des aventures de Philippe, libraire et ex-coiffeur, amoureux transi et joyeux dilettante. Les Gens honnêtes crées par Gibrat et Christian Durieux bouclent leur quatrième album. Il s’en passe des choses dans cet opus qui commence par un enterrement, ce qui souvent permet de remettre les choses à leur place.

Les Gens honnêtes

Ducousso enterre son père, une délivrance pour le copain maçon de Philippe. Ce qu’il va consigner dans son cahier rouge pour qu’un jour Camille, son amoureuse qui a pris la clé des champs le lise. Tout le monde y va de ses confessions. Madame Chaudières avoue sa passion pour Mitterrand. Pas cinglée, un peu maniaque. Un histoire de jeunesse et de Résistance. Arnaud voit son père se faire casser le nez. Philippe a joué les justiciers. Et les photos de Nadar remontent à la surface. Une belle idée de partir loin sur les traces du photographe avec Ducousso.

Il faut bien sûr avoir lu les albums précédents pour surfer sur le destin tendre et amer par moments de Philippe et de ceux qui l’entourent. Il va aussi y avoir une sacrée inondation qui va nettoyer le panorama et donner un coup de pouce au bonheur. Gibrat et Durieux avec son dessin très clair et vivant apportent leurs talents à un récit qu’il fait bon lire, empreint de douceur et de joie, d’amour, d’émotion. Philippe n’est pas résigné et Camille revient. Tout est bien qui finit bien.

Les Gens honnêtes, T4, Dupuis, Aire Libre, 15,50 €

Les Gens honnêtes