Décollage immédiat avec Yann et Dent d’ours

Yann est un passionné d’aviation. Après le Pilote à l’Edelweiss avec Hugault il a mis le cap vers la seconde guerre mondiale et le destin de trois jeunes adolescents avant 1939 puis pendant la guerre, dont une fille, à travers leur amour immodéré pour tout ce qui vole. Et comme Yann connaît son sujet il n’a pas hésité à inclure des personnages célèbres dans son histoire dont on va découvrir avec lui les origines.

Dent d'oursDent d’ours, titre de cette nouvelle série à la fois d’aéronautique et d’espionnage, ouvre le bal avec Max, d’origine silésienne devenu américain et pilote de chasse dans le Pacifique contre les Japonais. Sauf que Max serait un espion et qu’il se retrouve très proche du peloton d’exécution. Occasion pour lui de revivre en pensée son enfance auprès de ses deux meilleurs amis, Werner et Hanna.

Quand l’Allemagne annexe la Silésie seuls Werner et Hanna peuvent apprendre à piloter. Max qui est juif émigre aux USA avec ses parents. Max est-il un traître ou un espion dormant ? Sa ressemblance avec son copain Werner lui a joué un tour. Recruté par l’OSS il accepte une mission difficile, retrouver la piste d’Hanna, pilote d’essai du Reich. Hanna, c’est Hanna Reitsch qui a bien existé, surnommée pilote de Hitler qui s’est posée en mai 1945 à Berlin pour convaincre Hitler de s’échapper. Une histoire à la Yann, mouvementée, complète, surprenante avec des personnages charismatiques ou atypiques. Ce tome 1 est plein de beaux avions. Le dessin de Henriet est ligne claire, un peu dans la lignée Marvano et de Berthet, des références.

Dent d’ours, Tome 1, Max, Dupuis, 14,50 €