The Dream, fantasme mortel

Un conte fantastique, réaliste, érotique, un thriller ? Difficile de trouver les bon qualificatifs pour cet album on ne peut plus atypique et prenant signé par l’excellent Jean Dufaux au dessin exacerbé, sensuel, réaliste, académique de Guillem March. The Dream c’est le rêve bien sûr mais qui peut flirter avec le pire cauchemar. Jude le héros va en faire l’expérience grâce à l’imagination sans limite de Jean Dufaux.

The DreamUne boite de nuit où le sexe est roi, où l’on vient voir les exploits de Jude. Quand une jeune femme, Megan, vient lui proposer de tourner pour l’Invisible Art Production il refuse. Mais quand sa partenaire Ona comme par hasard se fait tabasser par le garde du corps de la belle mais redoutable Sina Songh, fille du terrible Monsieur Hue, il se retrouve au chômage et au passage l’amant de Sina. Il ne lui reste plus qu’à accepter de passer un casting pour le fameux film et de rencontrer un certain Pakap Salem. Ona quant à elle a bien l’intention de se venger. Salem reçoit Jude qui lui fait boire un curieux breuvage avant de le tester devant une caméra et avec un paravent enluminé de corps comme décor de fond. Quant à Ona, Salem va la convaincre de se faire oublier. Jude rencontre sa partenaire, The Strange, au corps entièrement tatoué de dessins qui semblent bouger.

Un monde qui pourrait être presque antique mais de nos jours, à la limite du fantasme, encore que rien ne dit que les bases de cette histoire ne puissent être plausibles dans les grandes lignes. Mafia chinoise, violence totale, les bas-fonds d’une Amérique sans pitié, Dufaux mène la danse, affine les personnages, n’en dévoile pas toutes les facettes mais on comprend qu’on n’a pas encore tout vu, que le paroxysme n’est pas atteint. Une dose de fantastique brouille les cartes ou les redistribue. Des tordus, il y en a une belle brochette dans The Dream qui sera un triptyque. Il faut bien qu’on en sache plus sur Megan, l’Invisible Art Production avec ses films et ce Salem. Sans oublier The Strange. Une ambiance qui se rapproche du comics mais au final un album qui sort totalement des clous.

The Dream, Tome 1, Jude, Dupuis, 14,50 €

Jude