Comics : les secrets d’un maître Dave Gibbons

On ne peut pas dire, c’est vrai, que ligneclaire se soit fait une spécialité des comics hormis quelques titres coups de cœur souvenirs d’émois d’adolescent entre autres pour les super-héros Marvel. Herik Hanna, Mark Waid, Buccellato, J.G. Jones pour ne citer que quelques noms ont été évoqués sur ce site. Cette fois c’est au tour de Dave Gibbons auteur britannique de grand talent pour un ouvrage atypique qu’il signe avec Tim Pilcher et traduit de l’anglais par Jean-Marc Lainé. Comment travaille un maître du comics ? Quels sont ses secrets ? Quels rapprochements peut-on faire avec la BD franco-belge ? Les Watchmen avec Alan Moore c’est Gibbons comme le maillot de corps de Green Lantern ou Give me liberty. Quel est le processus précis de la naissance d’un comics, de l’idée à la planche ? C’est que dévoile ce bouquin passionnant et très bien fait qui donne envie de redécouvrir cet auteur.

Dave GibbonsUne idée de départ, tout est là, puis un développement pour des scripts que ce soit Dave Gibbons ou d’autres qui les transcriront. On en revient toujours à la bonne histoire. Gibbons fait un retour sur ses influences au fil des chapitres dont le grandiose Tim Tully. Il faut résumer l’intrigue, distribuer les pages. Des notes sont reproduites dans le livre. Elles vont construire un monde qui aboutit à un chemin de fer de pages. Un hommage à Frank Miller et on passe à ce que Tim Pilcher appelle le défrichage visuel de Gibbons. Retour encore aux influences, Superman, Batman de Miller et Toth. Sans oublier le poids des costumes pour les personnages largement illustré. Un travail de titan, mesuré, précis qui ne laisse rien au hasard. BD anglaise encore celle des années cinquante avec un hommage à Frank Hampson pour Eagle. Narration en séquence, interpréter le script et adopter un rythme visuel efficace.

Toutes les étapes sont évoquées, de la composition de la case à l’encrage numérique, le lettrage, les couleurs. On suit à la trace la progression créative. Les originaux se découvrent tout au long des pages. On est dans du comics beaucoup personnel, plus pointu en termes d’efficacité que celui d’outre-atlantique. Et c’est là où on peut placer la passerelle européenne avec la BD franco-belge. Une source inépuisable en 192 pages, un beau bouquin parfaitement mis en pages que l’on parcourt en direct avec Gibbons, un maître génial qui est devenu un classique.

Comics, les secrets d’un maître, Dave Gibbons, Éditions Eyrolles, 29,90 €

Comics, les secrets d'un maître