Dangereux pour le Tueur d’avoir des états d’âme

Le tome 11 du Tueur. Une aventure commencée en 1998 et une première rencontre avec Jacamon au salon du Livre à Paris. un coup de foudre pour l’auteur et ce personnage écrit par Matz qui, devenu une star de la BD, aujourd’hui a des états d’âme.

Le Tueur Il aimerait bien se retirer des affaires le Tueur mais quand on dîne avec le diable il vaut mieux avoir une grande cuiller. Et le diable c’est son copain Mariano, un Colombien trafiquant sans scrupules (voir les tomes précédents), qui fait dans la politique et a besoin que quelqu’un lui fasse un peu de nettoyage.

On fait comprendre au Tueur que se prendre pour un retraité même riche n’est pas possible. Il a compris le Tueur et c’est dans sa nature l’élimination des gêneurs. Le James Bond de service mais en version immorale. Il manque de se faire avoir le Tueur. Il aime pas vraiment et pourrait bien devenir à son tour une cible. Dangereux pour ceux qui l’entourent. A suivre.

Dessin de Jacamon très égal, sobre et ligne précise, parfait cadrage et découpage. Et un scénario de Matz qui ouvre la porte à un avenir mouvementé pour le Tueur.

Le Tueur, Tome 11, La suite dans les idées, Casterman, 10,95 €

Dédicace de Jacamon
Un Tueur à la Une du premier album en 1998. JLT ®