Interview : Jacamon avec Le Tueur en dédicace chez Azimuts jeudi à Montpellier

Jacamon, le dessinateur du Tueur (Casterman) sur un scénario de Matz, sera en dédicace chez Azimuts jeudi 28 février à Montpellier à partir de 15h30, après Lyon et avant Bordeaux. Il a répondu aux questions de Ligne Claire.

Jacamon et Matz
Jacamon (à gauche) chez Azimuts jeudi à Montpellier, ici avec Matz (Casterman ®)

Un retour à Montpellier pour Jacamon pour la sortie du tome 11 du Tueur ?

Cela faisait longtemps que je n’étais pas venu à Montpellier. C’était à la Comédie du Livre. Mais j’avais aussi participé au festival de Sérignan. Pour ce tome 11 du Tueur on le découvre dans une situation plus compliquée en particulier face à son ami Mariano devenu ministre.

Mariano est prêt à tout, même à se servir de son amitié avec le Tueur ?

Oui. C’est le pouvoir que Mariano veut. Et le Tueur peut l’aider. A sa façon très particulière. C’est un personnage qui a évolué, qui s’est fragilisé et Mariano est un calculateur sans vergogne. Le Tueur est un personnage qui n’a jamais été politiquement correct. Il tue pour de l’argent sans états d’âme. Il fallait trouver un équilibre. Matz a intégré très souvent l’actualité dans ses scénarios. Au début, en 1998, on était parti sur un seul album, un one-shot, qui est devenu ensuite une série. On a modifié l’idée que l’on avait du personnage qui a pris de l’épaisseur au fil des albums.

Le TueurVotre dessin aussi a évolué ?

Il est devenu plus intuitif. Ce qui est normal et nous irons jusqu’à treize albums. Il nous fallait garder une certaine homogénéité, ne pas se refréner non plus et garder un style assez simple. Par contre c’est la première fois dans ce tome que l’on voit le Tueur avoir peur. Il est déstabilisé car sa propre famille est en danger.

Quel est l’avenir du Tueur ?

Jusqu’au tome 13, Matz et moi le savons. Nous sommes sûrs d’arriver jusqu’au bout. Nous avons l’enthousiasme nécessaire pour cela. Le tome 12 est déjà avancé. Cela dit je préférerai arrêter avant d’être lassé. Il faut être attentif sur ce que l’on peut inventer et on en discute avec Matz. Et on fera le point à la fin du tome 13.

Vous avez sûrement d’autres envies ?

Je n’ai pas de piste précise. J’avais fait une pause avec la série Cyclopes et touché à la SF. Une bouffée d’oxygène. Dans un style différent je vais illustrer le livre d’un ami, des aphorismes à savoir résumer une idée, un principe que je mettrai en dessin. C’est une récréation. J’aime aussi les grands espaces. Un western peut-être ? Dans Le Tueur, le tome 12 sera aquatique, le 13 se passera dans la forêt.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 vote(s), moyenne: 5,00 étoile(s) sur 5)
Loading...
En lire plus sur: