Sherlock Holmes society, des zombies, mon cher Watson

Étonnant comme Sherlock Holmes est revenu sur le devant de la scène que ce soit en TV avec Elementary ou Sherlock version anglaise contemporaine ou au cinéma, mais aussi en BD (Les Quatre de Baker Street, les collections Soleil) et cela depuis quelques années. En fait, Holmes est un mythe, une légende qui traverse les lectures de toutes les générations depuis sa création par Sir Arthur Conan Doyle. Impossible à cerner, avare d’émotions, d’une logique imparable, flanqué de Watson, Holmes reprend une fois encore du service dans Sherlock Holmes Society. Vision fantastique des enquêtes de Holmes, le défi était difficile à relever et pourtant le scénario fonctionne à merveille pour ce premier tome de cette nouvelle série, L’Affaire Keelodge.

 Sherlock Holmes SocietyWatson est veuf. Il semble que Jack l’éventreur soit hors d’état de nuire en cette année 1894. Pas sûr selon Holmes que son frère Mycroft contacte pour l’aider à résoudre une affaire terrifiante. La population d’un petit village est transformée en zombies et l’armée encercle les lieux pour éviter toute contamination. Holmes et Watson, accompagnés par des soldats équipés de tenues et d’armes spéciales, pénètrent dans le village pour tenter d’en savoir plus, à leurs risques et périls. Holmes réussit à trouver la cause mais pas la raison de cette épidémie d’autant que le gouvernement veut étouffer l’affaire.

Sylvain Cordurié a réussi à ne pas galvauder ni trahir l’esprit des romans de Conan Doyle. Le fantastique est correctement dosé et adapté au ton du personnage. Cordurié chapeaute déjà plusieurs autres séries avec Holmes pour héros. Il a donc l’habitude mais réussit cette fois encore mieux à ne pas se prendre les pieds dans le tapis. Stéphane Bervas, le dessinateur qui changera à chaque tome et il y en aura quatre, affirme lui-aussi le ton Holmes par un trait réaliste et une bonne composition des personnages, des décors, de la part de fantastique rendue ainsi plausible. On accroche à ce Sherlock Holmes Society, que l’on soit, et c’est la cas, ou pas un fanatique des aventures de cet excellent Sherlock jamais égalé ou dépassé.

Sherlock Holmes Society, Tome 1, L’Affaire Keelodge, Soleil, 14,95 €

L'Affaire Keelodge