Chronologix, l’Histoire en dates et en dessins

Une collection dont l’Histoire est le sujet mais sous une forme innovante. Un album avec un historien, un dessinateur pour une chronologie inédite. Ce sont les éditions Les Arènes qui en sont les créateurs avec la revue L’Histoire. On y ajoute un format qui permet de déplier en accordéon le contenu ou le lire comme un livre. Recto et verso de l’album en sont ainsi les supports. L’Histoire se déplie et enchaîne les grands évènements et dates, un soixantaine choisies et racontées par l’historien. Trois albums sont au programme du lancement de cette nouvelle collection. Bedouel, Eric Stalner et Nicolas Otéro sont aux pinceaux de ces fresques passionnante, fortes et à conseiller à tous les publics. Une déclinaison pertinente, fiable de faits historiques incontournables dont nous sommes les héritiers et qu’il nous faut comprendre pour maîtriser le futur.

La Guerre de 14-18 Pour La Guerre de 14-18, la comprendre aujourd’hui, c’est Nicolas Baupré qui en est l’historien. Maître de conférences en histoire à l’université Clermont-Auvergne, spécialiste de la Première Guerre mondiale et membre du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, il est l’auteur chez Belin des Grandes Guerres, 1914-1945 (2012). Fabien Bedouel dont on connait la rare maîtrise, le talent pour dessiner le contemporain dont Darnand avec Pat Perna (Rue de Sèvres). On retrouve dans ce recueil son soucis du détail, sa force évocatrice à travers personnages célèbres ou pas, ambiances. Départ en 1912 avec la guerre dans les Balkans, pour en finir en 1923 avec le putsch nazi de Munich. D’une guerre à l’autre et la fin d’une société. Très concis et exhaustif.

La Guerre de 14-18, Chronologix, Les Arènes, L’Histoire, 14,90 €

L’Esclavage Pour L’Esclavage, histoire d’un commerce mondial d’humains sans états d’âme pour les états, ce sont Antonio De Almeida Mendes (université de Nantes) et Clément Thibaud (École des hautes études en sciences sociales), spécialistes des mondes ibériques et de l’Atlantique (Afrique, Amérique et Europe) qui ont rédigé et choisis les dates. Au dessin Nicolas Otero a publié une quarantaine d’albums, dont Morts par la France et La Tuerie (Arènes BD) ainsi qu’un roman graphique inspiré de son enfance, Confessions d’un enragé (Glénat). On remonte au Moyen-Age avec la traite arabe-berbère aux abolitions du XIXe siècle même si aujourd’hui encore des cas d’esclavages sont répertoriés. La carte des systèmes esclavagistes est écrasante de clarté, une économie où la marchandise est aussi humaine.

L’Esclavage, Chronologix, Les Arènes, L’Histoire, 14,90 €

Napoléon Pour Napoléon, Jakob Vogel, directeur du Centre Marc Bloch à Berlin et professeur au Centre d’histoire de Sciences Po Paris où il enseigne l’histoire de l’Europe du XIXe et XXe siècle a écrit le texte. Il a codirigé l’ouvrage collectif Europa : notre histoire. L’héritage européen depuis Homère (Les Arènes, 2017). Au dessin on ne présente plus Eric Stalner qui vient de publier une datation de La Curée. Il est aussi l’auteur de La Croix de Cazenac, Le Roman de Malemort, Blues 46 ou La Zone, Ils étaient dix, Vito. De sa naissance en 1769 au retour de ses cendres à Paris en 1840, la légende de Napoléon rejoint l’Histoire. Il y a un mythe Napoléon qui avait déjà une vision européenne. On déplie sa vie comme un roman incroyable et pourtant vrai. Les dessins sont au centre, forment une fresque très empire, prise entre dates et textes.

Napoléon, Chronologix, Les Arènes, L’Histoire, 14,90 €