Chroniques de la vigne, à déguster sans modération pour le plaisir

Fred Bernard fait partie de cette poignée d’auteurs qui ont toujours eu le cœur en bandoulière. Son incursion dans le monde magique du vin, ses Chroniques de la vigne, est un régal à déguster sans modération.

Chroniques de la vigne Depuis La Tendresse des Crocodiles, une première rencontre à Angoulême, le destin de sa Jeanne Picquigny et le sien n’ont jamais laissé indifférent. Fred Bernard, que ce soit avec L’Homme Bonsaï ou pour Rochette Himalaya Vaudou, a le talent attachant. D’accord, Fred Bernard a un bon fond. Quand on est né en Bourgogne, difficile de ne pas avoir l’amour du vin chevillé au corps.

Quand en prime on est le rejeton d’une famille de vignerons, il faudrait être un rabat-joie pour renier ses origines. Mais, surtout, quand on a un grand-père comme celui de Fred Bernard, on se dit quand même que Dieu existe et que la vie vous a fait un gros plaisir. Pas possible autrement.

Le papy a de la jambe, il est haut en couleurs, franc du collier, pédagogue né, adore son petit-fils. Pour parler de la vigne, il est le meilleur. Fred Bernard ouvre un dialogue qui se déguste, se hume, se décortique, se savoure, gorgée après gorgée. Sauf que dans ce cas ce sont des pages qu’il faut garder longtemps en bouche. Ce voyage initiatique parmi les plus belles appellations de Bourgogne, c’est du rêve en bouteille. 40 000 qu’il en aurait bu le papy de Fred Bernard. Une autre époque et en plus ça conserve le bon vin.

A touche subtile, de case en histoires courtes, Fred Bernard signe un reportage autobiographique sensuel, gorgé de soleil, tendre et heureux. On apprend beaucoup. Pas toujours facile de raconter sa vie, celles de ceux qu’on aime mais Fred Bernard a un rare talent de conteur. Touche à touche colorée, un dessin chaleureux comme un Savigny-les Beaune, un texte qui s’égrène grain à grain, que demander de plus. Ces Chroniques de la vigne sont une superbe réussite, un grand cru que l’on peut, en plus, déguster à volonté.

Chroniques de la vigne, conversations avec mon grand-père, Glénat, 19,50 €

Chroniques de la vigne

Un commentaire

  1. My Little Discoveries

    Bonsoir! Je viens de lire « Chroniques de la vigne » et je suis tombée sur votre chronique en cherchant des infos sur internet. J’ai grandi dans une famille de viticulteurs, dans un petit village bourguignon non loin de celui de l’auteur, et comme vous j’ai adoré cette BD, tant pour le message que pour les superbes aquarelles de Fred Bernard!!! A lire absolument pour tous les amateurs de vin…et les autres! 😉